samedi 30 septembre 2017

A QUOI SERT L'ASSOCIATION ADVT ?



A quoi sert une Association de défense des victimes de tutelles ?




Comme son nom l'indique elle sert à défendre LES victimes des tutelles en les représentant et en faisant connaître leurs doléances.


  En aucun cas l'association n'a la prétention de résoudre gratuitement et d'un coup de baguette magique LE problème personnel de telle ou telle personne face à un tuteur ou à un juge des tutelles. Ce serait terriblement naïf de le croire...

Et personnellement je mets bien les points sur les I : Notre association ADVT a pour but de regrouper les témoignages et doléances des victimes et de les transmettre aux instances concernées et point barre.

point barre mais regrouper les témoignages c'est déjà AGIR de façon positive. N'oubliez pas que c'est grâce aux témoignages des victimes que la Cour des Comptes a pu rendre son fameux rapport en 2016.

Mais pour que ces témoignages soient efficaces et puissent être exploités encore faut-ils qu'ils soient convaincants c'est-à-dire précis et détaillés et très souvent, je suis désolée de le dire, ils ne le sont pas :

Par exemple je reçois souvent des mails du genre : " Ma tutrice m'a volé 40.000€ " Bon d'accord, je veux bien le croire mais vous ne pourriez pas donner plus de précisions . " Ma tutrice m'a volé 40.000€ " ce n'est pas un témoignage mais une accusation sans preuve...

Ou bien " J'ai été mis sous tutelle suite à une fausse expertise psy " ... Bon, là aussi je veux bien vous croire mais bon s'il y avait un peu plus de précisions ce serait pas plus mal voyez-vous.

les méthodes douteuses de Josianne Saleh, du groupe Orpea



Josianne Saleh, Directrice Résidence de l'Orme. Saint-Maur des Fossés. Groupe Orpea.

Depuis deux mois je vous demande, via RAR, mail, fax, de bien vouloir me faire parvenir, comme la loi vous y oblige le dossier médical de ma mère Odette xxx, décédée le 7 août dernier dans votre maison de retraite.

En effet, et comme je vous l'ai déjà expliqué je m'interroge sur les conditions exactes de son décès : il est très facile de faire passer la mort 'une personne très âgée pour naturelle mais dans le cas de ma mère je voudrais en savoir plus et, comme vous le savez j'ai demandé l'ouverture d'une enquête auprès du Procureur de la République, mais cela ne m'empêche aucunement d'avoir accès à ce dossier médical

:uite à son décès au cours de son hospitalisation dans votre établissemen, je souhaiterais obtenir communication du dossier médical de ma mère___ Odette xx,néele __14/02/19.. dont je suis l’hériter légal, comme la loi du 4 mars 2002 m’y autorise.

Par conséquent, je soussignée XX née le ;.; à Paris XIV, demande à ce que la copie des pièces essentielles du dossier médical me soit adressée par envoi postal à l’adresse mentionnée ci-dessus.

Ma demande est motivée par la raison suivante : Même si ma mère était très âgée, je pense que son décès n'est pas forcément dû à des causes naturelles : J'ai de bonnes raisons et je les ai exposées à la police et à la gendarmerie de penser que le décès de ma mère profite à des étrangers qui sont en train de mettre la main sur son patrimoine par le biais de l'assurance vie que la tutrice Sylvie Walter avait cru bon derrière notre dos à tous de prendre pour ma mère et ce malgré les courriers très explicites que lui avait adressé mes avocats.

Je suis informé que les frais de copie et d’envoi donneront lieu à facturation. J’ai également connaissance que, si mon proche a exprimé de son vivant une interdiction de communication de son dossier médical à sa famille, je ne maintiendrai pas ma demande. Mais cette caluse doit être écartée puisque ma mère n'a jamais émis une telle demande.




Je profite de ce courrier pour vous rappeler que je vous demande depuis 4 ans

_ de bien vouloir rembourser au notaire la caution de 3.360€ versée par mon père en 2012 et celle du même montant versée par ma mère.

A ce jour le notaire ne semble pas avoir reçu ce remboursement...

_ Je vous ai fait remarquer il y a deux mois qu'il y a des erreurs dans votre comptabilité concernant le séjour de mes parents dans votre établissement. Je vous ai demandé d'en faire une rectification pour l'envoyer au notaire, ce que vous n'avez pas fait.

_ Je vous demande également, sans résultat , depuis le décès de ma mère de bien vouloir me rendre les affaires de ma mère. Vous n'avez aucun droit de les garder.

_ J'ai remarqué dans les comptes de gestion de la tutrice de ma mère Sylvie Walter des dépenses totalement extravagantes et parfaitement injustifiées que vous avez imposées à ma mère profitant de son état Alzheimer et notamment des frais de garde-robe de 1700€ pour l'année 2017 !!! C'est à hurler de rire. 1700€ de garde robe par an pour une femme âgée de 100 ans qui ne quittait jamais sa chambre et qui était arrivée dans votre établissement avec un trousseau en parfait état et à laquelle son petit fils apportait régulièrement des vêtements...

_ Il y a bien d'autres points que nous devons régler mais je m'arrête là pour aujourd'hui.

Dans l’attente d’une réponse de votre part et en vous remerciant à l’avance, je vous prie, d’agréer, Madame la Directrice, l’expression de mes sentiments distingués.

Courrier à la gendarmerie de Toucy-sur -Yonne : soupçon d’escroquerie de la part de Me Xiberras





'Association de Défense des victimes des tutelles ‎30/‎09/‎2017




Objet :le comportement du notaire Xiberras et de la tutrice Sylvie Walter. crainte de détournement assurance vie en cours




Messieurs les gendarmes de Toucy,

Je suis de plus en plus persuadée d'être victime d'une tentative d'escroquerie à l'Assurance Vie de la part du notaire Xiberras.

Voici les faits : Ma mère Oxxx, décédée le 7 août dernier était sous la tutelle de Madame Sylvie Walter, 8, rue des Roissy Hauts. Ormoy 91. Cette tutrice a cru bon en 2014 sans consulter ni ma mère ni ses enfants de placer une somme assez importante en assurance vie. Ce placement pour une femme de 100 ans m'a paru suspect et mon avocat a fait part de mes inquiétudes à la tutrice et au Juge des Tutelles qui n'ont pas daigné lui répondre.

Le notaire Xiberras qui a été saisi de la succession par mon frère ( je précise que ce dernier est atteint d'une maladie mentale grave et avérée) contre ma volonté car j'ai de bonnes raisons de me méfier de ce notaire refuse formellement toute communication avec moi et m'a obligée à prendre un second notaire il s'agit de Maître Destame à Colombes.

Or Maître Xiberras refuse formellement d'envoyer à Maître Destame l'acte de notoriété qui m'est indispensable pour débloquer les fonds de l'assurance vie.

J'ajoute que la tutrice a refusé de me remettre à moi les comptes de gestion de ma mère alors que la loi l'y oblige et qu'elle les a remis au notaire Xiberras dont elle sait parfaitement qu'il refuse toute communication avec moi.

Depuis le décès de ma mère le 7 août 2017, mon frère, le notaire Xiberras et la tutrice Walter refusent formellement de communiquer avec moi. Ils ne répondent ni à mes RAR ni à mes mails ni à mes fax et quand je téléphone à l'étude de Me Xiberras ou au cabinet de Madame Walter on me raccroche au nez.

Je suis absolument convaincue d'être la victime d'une opération frauduleuse de la part du notaire Xiberras et de la tutrice Walter qui cherchent selon moi à s'approprier cette assurance vie.

Même si on m'accuse de harcèlement je tiens à vous avertir que je ne cesserai de téléphoner à l'étude de Me Xiberras jusqu'à ce qu'il m'explique pourquoi il refuse de me donner ce certificat de notoriété.

Courrier au député Patrick Hetzel

Association des Victimes des Tutelles



Monsieur Le Député, 

Lorsque notre Association de Défense des Victimes des tutelles vous a contacté en août dernier pour vous faire part de notre exaspération vis à vis des abus tutélaires et de la non application de la prétendue réforme de 2007 vous nous avez répondu que vous aviez écrit au Ministre de la Justice pour lui demander si elle comptait ouvrir une enquête relative à la non application de cette loi de 2007...



Avez-vous eu une réponse de la part du Ministre ?



La situation ne fait qu'empirer... 



A quoi sert de faire des lois si celles-ci ne sont pas respectées ?



Faudra-t-il que la violence éclate pour que les élus réagissent ?



Il y a vingt ans que les dérives du système tutélaire sont connues et dénoncées de tous ! il y a longtemps que ce système qui se dit de protection est devenu un pur systéme de prédation et ce sur le dos des vulnérables.



Pourquoi un tel scandale perdure-t-il depuis aussi longtemps.



En vous remerciant d'avance pour votre réponse.



Respectueusement




Pour ceux qui trouveraient que " le service n'est pas assez rapide " rien ne vous empêche d'écrire vous-même à ce député



patrick.hetzel@assemblee.nationale.fr

mardi 26 septembre 2017

Le tuteur et le Directeur d'Ehpad interdisent au ' protégé " de recevoir ses proches



Le Directeur d'Ehpad et le tuteur empêchent les proches du "protégé " de lui rendre visite.





Une des premières mesures que prennent conjointement le Directeur d'Ehpad et le tuteur quand ils ont mis la main sur un " protégé" est d'interdire les visites aux proches.

Je relaye ici le témoignange de Steh dont le mari sous tutelle est en maison de retraite et qui n'a pas le droit de lui rendre visite sur décision du tuteur et du Directeur de la Maison de retraite.

"Le directeur de la maison médicalisée se comporte de manière peux courtoise vis à vis des personnes qui veulent voir mon mari.

En effet une amie de longue date de mon époux qui désirait le voir s est vu interdire cette possibilité en disant qu il était seul à juger qui devait entrér dans son Etablissement. Cette amie était très malheureuse et étonnée de ne pouvoir voir son ami. Elle en a demandé les raisons ce dernier a dit possèder une liste de personne donne par le tuteur.

Elle demanda le nom du tuteur afin de pouvoir lui demander de se faire ajouter sur cette liste, le directeur refusa de lui donner le nom.

L amie de mon mari me contacta et me demanda de venir à l accueil pour demander des explications.

Me présentant à l accueil je fus accueillis par une dame qui me dit " je vous avait dit de ne pas venir aujourd'hui madame Pxxx.

Un homme se jeta sur moi et me prit à partie en disant que je ne devait pas venir aujourd'hui et que mon jour était le mercredi et non le lundi.

Étonnée de son agressivité je tentais de lui explique que je travaille tous les jours et que mon seul jour disponible est le mercredi. Il n à rien voulu savoir

Et m a dit écrivez à la juge de tutelle pour pouvoir voir votre époux comme vous le désirez.

C est le première fois depuis 10 mois que je rends visite à mon mari que je vois ce monsieur.

Il me parle aussi d une liste je lui demande de me montrer cette liste

Il refuse et me dit que si j ensiste il me fera interdire les visites qu il est seul décisionnaire.

Je suis abasourdie.

L amie de mon mari revient à l accueil et il commence à l insulter en lui disant de partir, je tente de lui expliquer que c est une ancienne amie de mon époux et qu elle habite très loin à plus de 800 km.

Il ne veut rien entendre.

L amie d Yves lui dit qu elle va porter plainte auprès de la police il rentre dans une grave colère.

Nous partons dans un état atroce sans avoir pu voir mon mari.

Nous allons à la gendarmerie pour porter plainte (l amie de mon mari)

Les gendarmes ne veulent pas prendre la plainte mais téléphone au directeur de la maison médicalisée.

Celui ci dit aux gendarmes qu il n y pas de liste mais qu il est libre de choisir qui entre dans son Etablissement et que la tutrice est Flora PERON c est à dire ma belle sœur qui a depuis toujours persécutée mon mari et moi même. Or l action de demande de divorce est faite par L ATG.

Je suis dans un état horrible,

Je téléphone à mon avocate pour lui faire part de cette information, elle me dit que c est peu crédible que ce soit ma belle sœur qui soit tutrice et fait un courrier pour savoir si il y a eu changement de tutrice.

Mercredi je téléphone aux jardins de Sophia pour demander l autorisation d emmener mon chien que mon mari veut voir ce dernier me donne son accord et me précise qui si je rencontre des problèmes de dire que c est lui qui prends la responsabilité.

J arrive aux jardins de Sophia contente de faire plaisir à mon mari.

Je pars me promener avec mon mari et mon chien dans le jardin mon mari est méconnaissable il a du mal à marcher et à parler il est gris et courber.

Il essaie tant bien que mal à me parler

On est assis sur un ban je lui donne des fruits et soudain je suis agresser par le directeur et un médecin qui l accompagné.

Il me prends à parti et me dit que son Etablissement est interdit aux animaux et que mon chien est sale qu il perturbe les pensionnaires or c est tout le conteraire ils sont tous ravies et ont retrouvé le sourire.

Je lui dit que c est le Dr Prince qui m à donne l autorisation il me réponds qu il est le seul à décider qui rentre.

Après il me traite de méchante plusieurs fois et me dit que Ma balle sœur lui a tout raconté et que c est elle en tant que tutrice qui décide.

Je lui rétorque que c est pour le bien de mon mari et qu il s en fou du bien être.

Il ricane et me dit que si je ne respecte pas les consignes je me verrais interdire l accès de son Etablissement.

Je réponds en disant que mon mari va très mal et lui demande quel est le traitement qu'il lui donne il ne me répond pas et par en disant que la sœur de mon mari est tutrice et donc seule juge.

J e lui dit que cela n est pas vrai qu il n est pas dans la vérité et qu il me prouve ses dires .

Il s en va en me disant de partir à 18 h fin des visites.

Je ramène mon mari et l installé à table pour le dîner une aide soignante me dit de partir que ce n est pas contre moi mais que le directeur va venir les engluer ( j ai enregistré la conversation.

Je pars dans un état lamentable.

Je lutte mais jusqu'à quant je vois mourir mon mari .

J ai très peur de la suit

Nous demandons de l'humanité et des comptes

Je relaye le témoignage d'Unknown :

Je viens rejoindre ce collectif pour la défense des tutelles
Je suis victime d'un manque de respect de l'udaf qui gère l"argent de maman
Quand je pose une question moi la seule enfant j"ai pour simple réponse
JE N'AI AUCUN COMMENTAIRE A VOUS FAIRE ET AUCUN RENSEIGNEMENTS A VOUS DONNER.
Nou sommes qui nous les enfants que nos parents soit protégés ok? mais des gens malhonnetes méprisants comment ont ils la conscience propre de faire se métier qui rapporte beaucoup d argent à toutes ces institutions.
Nous les enfants sommes traités comme des grosses merdes, nous demandons de l"égard et des comptes
Messieurs les juges votre tour viendra quand sera t il si votre famille est spoliée? après vos années de labeurs l'argent partira chez des étrangers qui ne vous connaissez meme pas attention les retours de manivelles dans la vie existent depuis la nuit des temps.
Alors lisés bien tous les messages de ces familles qui souffrent non pas d'argent mais de mépris par tous ces tuteurs
Demandés un peu de descence voila ou se situe le gros problème et des comptes à rendre
Pourquoi demain je ne passerai pas le concours de juriste de majeur protégé et hop je vais faire la gestion de vos biens comme je l'entends faire abstraction de votre famille c'est une idée!!
Nous demandons de l'humanité et des comptes.
Réveillez vous le bocal explose et je pense que vous serez bientot dans le bocal

lundi 25 septembre 2017

La sorcière Sylvie Walter est de retour ! et très en forme !



La sorcière Walter, l'ex-tutrice de ma mère



La Walter a tort de se foutre de ma gueule.

Suite à ma mettre RAR où je lui rappelais que l'article 514 du Code civil lui fait obligation de remettre les Comptes de gestion aux HERITIERS, cette andouille de Walter, qui se croit au-dessus des lois me dit qu'elle les a envoyés au notaire de mon frère alors qu'elle sait parfaitement que ni ce notaire ni mon frère ne communiquent avec moi.




Je lui ai expliqué 50.000 fois que Xiberras n'est pas mon notaire mais celui de mon frère.




Que ce monsieur après avoir bien empoché le fric n'a jmais jamais communiqué avec moi pendant les trois ans de la succession de mon père.

Que jamais Xiberras ne me remettra ces comptes dont je suis absolument persuadée qu'ils sont faux et bourrés d'erreurs comme l'étaient ceux de 2014 et de 2015.

J'ai discuté avec d'autres victimes de la Walter qui m'ont expliqué qu'elles aussi avaient dû recourir à un huissier pour obtenir de la mère Walter qu'elles restituent aux héritiers les comptes de gestion ! Ils y sont parvenus et ils ont eu raison d'insister car il y avait des erreurs énormes et Walter a dû s'incliner et rembourser ce qu'elle devait !

Moi je sais déjà qu'elle a magouillé sur les remboursements de frais de santé car l'ai eu les décomptes de la mutuelle et certains remboursements ne sont pas effectués. On peut se demander légitimement où est passé l'argent !

Et je suis sûre que ce n'est qu'un détail et que les comptes de gestion de la Walter 2016 et 2017 sont truffés d'erreurs. Voilà pourquoi la Walter ne veut pas me les rendre , elle sait que j'en ai besoin pour porter plainte contre elle.

La Walter est coriace et âpre au gain, mais ce qui est bien pire et totalement sidérant c'est que le Juge des Tutelles des majeurs dits protégés du TI de Saint-Maur des Fossés Mr Olivier Adam couvre une fois de plus la WALTER alors qu'elle ne respecte pas la loi.

Ces gens là qui sont supposés faire appliquer la loi sont les premiers à ne pas la respecter et ils le font en toute impunité !

Quelle belle merde ce système tutélaire où l'Etat se gave en spoliant des personnes vulnérables via des mandataires judiciaires dont la médiocrité n'a d'égale que la cupidité.

Walter vous allez me rendre ces comptes de gestion de gré ou de force. Soyez en persuadée.

samedi 16 septembre 2017

Le Juge refuse de me rendre le dossier de ma mère

 Plus d'un mois et demi après le décès de ma mère le Juge des tutelles du TI de Saint-Maur des Fossés refuse absolument de me rendre

le dossier de ma mère

et les comptes de gestion de sa tutrice Sylvie Walter...

Bien sûr je m'attendais à ce refus mais je suis quand même abasourdie par les pouvoirs totalement exorbitants des Juges es tutelles. C'est monstrueux ce qu'ils font !

Il sait parfaitement que les comptes de la Walter sont faux et truqués et il refuse de me les communiquer  pour que je ne puisse pas porter plainte :

J'ai bien sûr besoin de preuves pour porter plainte, m'empêcher de voir les comptes, c'est m'empêcher d'avoir les preuves.

C'est inimaginable qu'un Juge des tutelles ait le droit de conserver les dossiers et comptes de gestion d'une personne décédée.

L'emprise des gens des services des tutelles continue même par delà le tombeau.

Il faut vraiment le voir pour le croire.

mercredi 13 septembre 2017

Lutter contre les discriminations dont sont victimes les usagers de la psychiatrie

https://www.change.org/p/journal-la-provence-les-stigmatisations-dont-sont-victimes-les-usagers-de-la-psychiatrie/fbog/585306428?recruiter=585306428&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_term=autopublish.instant_experiences.variant

Hommage à Roland Agret



Hommage à Roland Agret, le chevalier blanc de la lutte contre les erreurs judiciaires.


Le 19 septembre 2016, il y a presque un an mourait Roland Agret.

Accusé à tort d'avoir commis un meurtre, il a été incarcéré plusieurs années.

Après une grève de la faim d'un an et s'être coupé deux doigts, il a fini par être libéré et à partir de ce jour il a fondé l'Association Action justice et a consacré sa vie à défendre les victimes d'erreurs judiciaires.

Cliquez sur le lien ci dessous pour mieux connaître Roland Agret.

Il est mort le 19 septembre 2016 et, coïncidence amusante, c'est le 19 septembre 2017 que je suis convoquée, dans le cadre de ma lutte contre la mandataire judiciaire Sylvie Walter, à la gendarmerie de Mennecy ( 91).

ça fait quatre ans que je passe ma vie dans les tribunaux, les commissariats de police, et maintenant la Gendarmerie à cause de cette tutrice de malheur !

J'en ai marre, marre, marre.

J'habite à Colombes, Mennecy c'est à 50 bornes de chez moi ! J'en ai plus que marre de la Walter, plus que marre.

Pour passer le temps pendant les transports, je vais imprimer cet article sur Roland Agret et je vais le distribuer autour de moi.

Et puis bien sûr je distribuerai aussi des tracts sur l'Association de Défense des Victimes des tutelles.

lundi 11 septembre 2017

Une tutrice licenciée pour avoir dénoncé des abus tutélaires



Aujourd'hui c'est un grand jour pour moi et pour l'Association ADVT :




Je reçois le mail suivant de la part d'un mandataire judiciaire : Lisez le bien : Cette tutrice a eu le courage de dénoncer des abus et elle a été licenciée.

C'est la première fois que je suis contactée par un mandataire judiciaire et, dans les jours qui viennent, je vais faire passer une pétition sur le Net en faveur de cette mandataire : J'espère que vous serez nombreux à la signer !

"Madame"

J' ai été employée dans un service de majeur protégé.

Une mauvaise gestion certaine de la part d'un cadre incompétent et de mandataires même pas diplômés.

Absence de devis, déblocage intempestifs, des artisans concubins des personnes travaillant dans le service.




Des comptes de gestions trafiqués.




J ai avertis la direction, le procureur, la ddcs mais jamais aucune action n'a été faite. Tout le monde se couvre.




Cela a évidemment entrainé mon licenciement.




Aujourd'hui j'aimerais contacter les médias régionaux afin que ces pauvres majeurs ou leur famille soit au courant de ce qui se passe dans ce service.




Qu'en pensez vous ? "

Ce que j'en pense c'est que nous devons nous mobliser pour soutenir cette personne qui a perdu son emploi pour avoir dénoncé les abus tutélaires.

dimanche 10 septembre 2017

Rendez-vous le 12 septembre, 13Heures Café des Phares, Place de la Bastille



Bonjour, les responsables de " Justiciables en colère " et d'autres associations qui luttent contre les dysfonctionnements judiciaires et la corruption qui gangrène la " Justice" ont eu l'idée de profiter de la journée du 12 septembre pour faire se rencontrer entre elles les personnes qui souhaitent réagir de façon efficace contre la dégradation de plus en plus choquante et flagrante du système judiciaire.

Nous proposons donc à ceux qui se sentent concernés de nous retrouver le 12 septembre, avant la manifestation, soit à 13 heures précises devant le Café des Phares, 7, Place de la Bastille.

Prévoir banderoles ( style : Non à la Corruption judiciaire), mégaphones, tracts, appareils photos, caméras pour prise de photos et de vidéos)

vendredi 8 septembre 2017

UNE PETITE MISE AU POINT UTILE !

Le 06 89 69 91 51 est le n° de L'Association de Défense des Victimes des Tutelles et il est strictement réservé aux adhérents.

Pour savoir s'il est intéressant ou non pour vous d'adhérer à l'Association c'est très simple : il vous suffit d'aller sur les pagesPrésentation et Fonctionnement de l'Association de ce site et de les lire attentivement.


L'objectif de cette Association c'est de lutter contre les scandaleuses dérives du système tutélaire et non pas de résoudre votre problème personnel...

Votre temps à tous est très précieux donc je préférais faire cette petite mise au point afin que les choses soient le plus claires possibles.

Le but pour nous, n'est pas d'avoir le plus d'adhérents possible, c'est d'avoir des adhérents motivés par le combat contre les abus tutélaires

Si vous recherchez, en adhérent à cette Association , le moyen de régler VOTRE cas personnel, en évitant les services onéreux d'un avocat, ou quelqu'un qui va rédiger des courriers au Juge à votre place, vous n'êtes pas à la bonne adresse.

Si vous avez besoin de conseils d'ordre juridique adressez-vous à des professionnels avocats ou juristes. ( il y a des consultations gratuites dans les Mairies, Maisons du Droit etc)

Si vous avez besoin de quelqu'un pour rédiger un courrier adressez vous à un écrivain public ( il y en a des gratuits dans chaque mairie)

Si vous recherchez un journaliste pour médiatiser votre affaire, essayez de rendre votre dossier attractif et de contacter la presse vous-même.

Les membres du bureau de l'Association ne sont ni des Mère Thérésa ni des domestiques, ni des psy ou des confidents à qui on peut raconter sa vie et ses malheurs.

lundi 4 septembre 2017

Une journée sans rire

Chamfort



Une journée sans rire est une journée perdue


                    Malheureusement, avec les tutelles  on a pas souvent l'occasion de rigoler.

dimanche 3 septembre 2017

Tutelle : une nouvelle forme d'esclavage



Posté par Manoir23

C'est vraiment horrible , pire que ce que je pensais.

La mise sous tutelle signifie la fin de l'humanité d'une personne , fini le droit de vote , fini la possession de ses biens , fini les décisions sur sa propre vie. Ça ressemble fort a un esclavage d'un nouveau type.

En plus , on peut mettre quelqu'un sous tutelle alors qu'il ne le veut pas!!! C'est une très grave atteinte à la dignité humaine.

J'ai lu ici que la tutelle protégeait , ce qui est faux. Des milliers de personnes se font piller par leurs tuteurs trop heureux de pouvoir faire leur business tranquillement au sein d'institut spécialisé dans ce genre de racket. Personnellement je m'opposerais toujours à la décision de justice si un jour je devais être mis sous tutelle. Opposition farouche , y compris physique ou armé.

D'une certaine façon , mieux vaut être arnaqué par une défaillance qu'on a soit même plutôt que par cette infâme justice.

qui entoure les tutelles et curatelles est préjudiciable. Je l'ai constaté. Comment mon amie, handicapée, a-t-elle pu toucher le maigre héritage de sa mère, quatre ans après le décès de celle-ci, amputé d'une assurance vie ?La négligence (ou pire?) ne sera pas sanctionnée. Pourquoi?

Sans moi elle n'aurait jamais rien réclamé. Personne n'a de droit de regard que le tuteur qui n'est jamais contrôlé par quiconque...

vendredi 1 septembre 2017

Assemblée générale

Note aux adhérents ADVT


La date de la première AG de l'Association de Défense des Victimes des tutelles vient d'être fixée par le bureau.
Elle sera communiquée aux adhérents par mail ou courrier postal une quinzaine de jours avant sa tenue.
Vous devriez recevoir ces infos ( date et lieu tenue AG) d'ici trois semaines environ.
Si vous n'avez rien reçu d'ici le 1er octobre, merci de nous contacter.