dimanche 22 juillet 2018

Revenons un peu sur la mort de Michel B


La mort étrange et non élucidée de notre ami FB   Michel B.

Je ne donne que l'initiale de son nom,   parce que Michel avait une famille et que celle-ci  pourrait ne pas apprécier de voir son nom sur les réseaux sociaux.
 La plupart des lecteurs de ce site connaissaient Michel et se souviennent parfaitement  bien de lui - il avait une sacrée personnalité ! - mais pour les petits nouveaux je fais un petit rappel des faits :
 Il aimait la nature, l'écologie et Johnny Hallyday... et il haïssait le système tutélaire, ce en quoi il avait toute ma sympathie, et a passé les derniers six mois de sa vie à vitupérer contre sa  mise sous curatelle , mesure qu'il jugeait parfaitement infondée et abusive.

Et puis  un beau jour, le 9 décembre 2017, il est mort... de mort non naturelle et aujourd'hui , 6 mois après sa mort, celle-ci n'est toujours pas élucidée.
    J'ai toujours pensé que Michel aurait souhaité que sa parole continue d'être entendue après sa mort  et que l'ayant fréquenté quotidiennement pendant 6 mois sur les réseaux sociaux  je pouvais me permettre d'être son porte voix.
Mais j'ai hésité à le faire car je ne le connaissais  que via les réseaux sociaux, je ne le connaissais pas " en vrai ". Je ne l'ai jamais rencontré pour dire la vérité.

  Mais depuis sa mort, j'ai été contactée par un certain nombre de gens qui eux l'ont bien connu et m'ont fourni un certain nombre d'éléments qui premettent de mieux appréhender la situation.
  Certaines de ces personnes aimaient beaucoup Michel  un personnage toujours enjoué et de bonne humeur malgré tous les problèmes qu'il rencontrait  ( logement insalubre,  curatelle abusive, hostilité des gens de son village envers lui)  
 D'autres étaient beaucoup plus réservés et voyaient en lui un manipulateur  qui rendait le monde entier ( son propriétaire, le maire du village ami de son propriétaire, les gens de l'Ars et sa curatrice ) responsables de tous ses malheurs...

  Je n'ai aucune raison de me ranger dans le camp des pro  ou des anti Michel...
  Tout ce qui m'interesse moi  c'est d'essayer de faire comprendre que  oui sa mise sous curatelle, dont il a tant souffert, me paraît une mesure aussi cruelle qu'imbécile, elle était paraît il destinée à le protéger de lui-même mais en quoi l'a t elle protégé puisqu'il est mort ?????   et à propos de sa mort  je pense qu'il est nécessaire d'essayer de comprendre comment les choses se sont vraiment passées.
Il y a environ un an Michel a commencé à intervenir sur tous les groupes FB consacrés aux tutelles.

Ses interventions étaient aussi nombreuses que virulentes :  il s'en prenait au maire de son village, àu propriétaire de son logement  et à sa curatrice  qu'il appelait sa " mandataire tortionnaire " .
Il avait deux pages FB  l'une consacrée  " aux bienfaits de dame nature " et l'autre  " aux amis de l'habitat indigne " 
Il vivait semble t il assez chichement et se plaignait très fréquemment de sa " mandataire judiciaire qui ne lui accordait que 60 € par semaine.
Aurait-elle pu  ou dû lui donner davantage ?   cela est peu probable : Michel était aux minima sociaux et une fois le loyer, les charges, l'électricité  payés + les assurances de deux vieilles voitures+ la nourriture de ses animaux +son tabac, il ne devait pas rester grand chose sur ses comptes ...
Très honnêtement je ne pense pas que sa mandataire aurait pu lui donner plus...

Ce qui est sûr en tout cas c'est que sa mesure de curatelle lui était intolérable.  C'était un amoureux de la liberté , un gentil anar qui n'était pas du tout fait pour vivre en captivité. 
Malgré sa souffrance et ses conditions de vie difficiles  Michel était un être joyeux et  qui ne se contentait pas de  poster des textes revendicatifs et anti-tutelles   il postait quasi quotidiennement des images de plantes assorties généralement d'une explication botanique et nous  en envoyait souvent en MP.
Il s'exprimait dans un français très correct, sans faute de syntaxe ou d'orthographe et ses posts  étaient toujours rédigés dans une langue claire et compréhensible. ce qui n'est pas forcément le cas de toutes les personnes sous tutelle...
Il semblait disposer de toutes ses facultés mentales et cognitives et je n'ai jamais compris les raisons de sa mise sous curatelle. Certes,  Il était manifestement atteint du syndrome de Diogène  mais aux dires de  sa curatrice  que j'ai eue au téléphone  c'est le motif de " psychose paranoïde " qui aurait été la cause de sa mise sous curatelle ...
Il se trouve que j'ai eu l'occasion d'écouter l'enregistrement de l'expertise psy de Michel.

J'ouvre une parenthèse  pour dire que ces fameuses " expertises " sont de plus en plus contestées et devraient selon moi être systématiquement enregistrées  voire filmées.
L'entretien  avec le psy a duré une trentaine de minutes et s'est parfaitement bien déroulé. Michel s'est montré calme et courtois et a répondu de façon très claire aux questions que lui a posées le psy.
A mon humble avis celui-ci a dû fonder son diagnostic sur l'état de l'appartement de Michel : une accumulation absolument invraisemblable d'objets de toutes sortes, des boîtes de nourriture périmées depuis longtemps, des sanitaires délabrés et inutilisables, la présence de rongeurs, un poêle à bois manifestement HS et qui aurait pu être la cause d'un incendie... 
Michel avait réponse à tout : c'était à lui, en tant que locataire de faire réparer la chasse d'eau des WC mais ses moyens ne le lui permettaient tout simplement pas d'assumer ce genre de dépenses. Quant aux milliers d'objets qui étaient accumulés dans l'appartement, Michel les destinait à un Musée vivant de la nature et avait projeté de les installer dans le hangar dont le propriétaire lui aurait promis la jouissance lors de la signature du bail en 2013... Pour les rongeurs, Michel avait résolu le problème en ayant des chats. Pour ce qui était de l'hygiène corporelle oui les sanitaires étaient totalement inutilisables mais Michel avait des amis qui lui permettaient de venir prendre une douche chez eux. 
 Pour les services de l'ARS et le psy qui a examiné Michel , celui-ci souffrait manifestement du syndrome de Diogène  et mettait sa vien en danger : en cas d'incendie chez lui l'accumulation abolument invraisemblable d'objets entassés chez lui aurait  dangereusement compliqué l'évacuation des lieux.
Suite à une visite effectuée au  domicle de Michel l'ARS avait rendu le rapport suivant :
"Notre enquête a permis de relever un défaut grave d'entrtien intérieur du logement avec l'accumulation d'objets mais également de déchets putrescibles pouvant nuire gravement à votre santé. En effet la présence, dans un espace clos, de denrées alimentaires non protégées peut attirer des nuisbles et être à l'origine de maldies infectieuses ou parasitaires.
Par ailleurs des encombrants facilement inflammables sont stockés autour de l'appareil de chauffage à combustion. Le risque de propagation est important d'autant que e fourneau à bois est vétuste et n'a fait l'objet d'aucun entretien récent. En outre, compte tenu de l'encombrement général de votre logement , en cas d'incendie, l'évacuation sera difficile " 

  On comprend à la lecture de ce rapport  que la mise sous " protection" de Michel  partait d'un bon sentiment : il était manifestement atteint du syndrome de Diogène et il paraissait nécessaire de le protéger de lui-même.  Bien que très intelligent, Michel en effet, ne semblait pas conscient que l'état d'insalubrité de son logement lui faisait courir des risques très importants tant pour sa santé que pour sa vie. 
OK.   mais à quoi sert-il de mettre un Diogène sous curatelle ?   Son curateur est-il supposé venir faire le ménage chez lui ?  Je ne pense pas... Selon moi il est absurde de mettre un Diogène sous curatelle  cela n'a aucun sens , cela ne rime à rien. Cette curatelle n'a en aucun cas protégé Michel , sa mort en est la preuve.
Selon eux Michel n'était pas vraiment capable de gérer ses dépenses lui-même  : loyer, électricté, nombreux animaux à nourrir, deux vieilles voitures dont il refusait de payer l'assurance, charges, tabac etc  alors que Michel touchait le minimum vieillesse soit environ 800€. Chaque jour il intervenait sur les réseaux sociaux en traitant sa curatrice de ' tortionnaire mandatée " lui reprochant de lui faire l'aumone de 70€ par mois   mais je ne suis pas sûre qu'elle aurait pu lui donner plus.
Michel a immédiatement fait appel de la décision du Juge,  vous trouverez sa lettre de contestation en PJ
En décembre 2017  un ami FB de Michel s'étonnant de ne plus voir les publications de Michel, publications qui étaient quasi quotidiennes  a eu le réflexe de prévenir le Maire du village.  Le soir même  les pompiers le découvraient mort chez lui. 
 Il s'est donc écoulé une douzaine d'heures entre le signalement  fait au Maire le matin à 9 heures et la découverte de son cadavre le soir ... douze heures   c'est beaucoup !
Aujourd'hui, six mois après la mort de Michel  les circonstances de sa mort ne sont toujours pas élucidées.
Même si sa curatelle lui semblait intolérable l'hpothèse du  suicide semble devoir être écartée,  et une chose est certaine  il n'est en aucun cas mort de faim  plusieurs personnes qui le connaissaient bien et qui étaient présentes lors du débarras de son logement me l'ont confirmé : ses placards , tout comme le frigo étaient pleins à craquer de nourriture.
Il n'empêcje  que les circonstances de sa mort sont loi d'être claires  et que cette mort aurait peut-être pu évitée si " on " avait fait le nécessaire...  
Je m'explique : l'ami FB de Michel a prévenu le Maire vers 8 heures du matin.
Le Maire et les gendarmes se sont bien rendus  dans la matinée à son domicile et ne sont pas entrés car les portes étaient fermées....
Il faut savoir que les gendarmes n'ont pas le droit de pénétrer au domicile de quelqu'un , c'est en tout cas ce qu'on m'a expliqué.
Tout le monde est reaprti chez soi, sans rien faire de plus...
En fin de soirée  les pompiers ont pénétré chez lui et ont découvet son cadavre.

Une enquête a été ouverte  il y a eu une autopsie. 
On a conclu à une mort  accidentelle due à une chute dans son escalier.  Sa tête aurait heurté un des  objets qui encombraient  le logement.. version officielle.
Peut-être que si on était intervenu plus tôt à son domicile la mort de Michel aurait pu être évitée.
Le lendemain de sa mort j'ai téléphoné aux gendarmes  pour essayer de comprendre pourquoi les pompiers  étaient intervenus si tardivement ... Je suis tombée sur un interlocuteur pressé et désagréable qui n'a rien trouvé de mieux que de casser du sucre sur le dos de Michel, l'accusant d'être par son propre comportment et sa parano la seule cause de ses malheurs.
Il m'a expliqué que si les gendarmes n'étaient pas entrés le matin  c'est qu'ils n'en n'avaient pas le droit. 
Même son de cloche du côté de sa tutrice qui ne semblait pas porter Michel dans son coeur et s'est même montré presque menaçante  :
Elle était  bien évidemment au courant des publications tonitruantes  de Michel sur FB  et de la sympathie que nous avions pour lui.
_  Un conseil Madame,   dites aux amis FB de Michel de cesser immédiatement leurs élucubrations sur sa mort.   Vous ne connaissiez Michel que par internet  vous ne connaissiez qu'une facette du personnage, c'était un manipulateur.  Je ne peux pas vous en dire plus, je suis tenue au secret professionnel  mais écoutez moi bien :  mais vous avez tous intérêt à ne pas raconter n'importe quoi sur vos pages FB. Ne parlez pas de choses que vous ne connaissez pas.
Pour être tout à fait objective, la tutrice n'avait pas complètement tort : sur FB les spéculations allaient bon train  :  Pour les uns Michel était mort de faim  - c'est totalement faux :  plusieurs personnes qui connaissaient Michel et sont entrés chez lui après son décès ont pu constater qu'il avait de très nombreuses provisions ... pour d'autres Michel se serait suicidé car il ne supportait pas sa curatelle .. ouais si on se donne la peine de lire les publications de Michel on se rend bien compte que s'il avait la rage contre sa curatelle il n'en avait pas moins une  pêche du tonnerre et un tonus exceptionnel surtout pour quelqu'un de son âge 70 balais quand même... et qu'il n'avait aucunement l'intentin de se suicider  d'ailleurs on se suicide rarement en tombant dans son escalier ou en se cognant contre un objet... D'autres parlaient même d'assassinat : Michel était un joyeux anar qui dérangeait beaucoup de gens et on l'aurait tout simplement supprimé cela aurait fait une bouche en moins à nourrir.
Je comprends que la curatrice se soit un peu énervée à la lecture de toutes ces conneries.
Car ce sont des conneries  il faut effectivement le reconnaître.
Quand j'ai appris le décès de Michel j'ai eu le réflexe de relire  ses dernière publications  sur FB : il se plaignait de cruralgie  : a cruralgie est une douleur intense provoquée par une atteinte des racines du nerf crural. La cruralgie est très proche, dans ses causes, ses manifestations et ses traitements de l'atteinte du nerf sciatique.   Il y a quelques jours j'étais aux urgences et  mon voisin se plaignait de douleurs abominables , il était sous perf de morphine mais il souffrait terriblement malgré tout.
 Je pense que Michel qui souffrait de cruralgie est tombé dans son escalier et s'est blessé en tombant.
.
Un de ses amis FB s'étonnant de ne plus voir de publications de lui alors qu'il passait plusieurs heures par jour sur  le réseau s'est inquiété et a téléphoné au Maire de Palogneux
Et voici exactement ce qui s'est passé ensuite, ce sont les gendrarmes eux-mêmes qui m'ont raconté comment les faits se sont déroulés.   
Donc le Maire et les gendarmes se sont rendus au domicile de Michel. ils n'ont rien vu de particulier et n'ont entendu aucun bruit.  Les gendarmes n'ont pas pénétré à l'inérieur du domicile car ils n'en avaient pas le droit.  Ils sont donc repartis aussitôt.
Ce n'est que tard le soir que les pompiers sont intervenus, j'imagine que l'ami FB de Michel avait dû s'activer et relancer le Maire ... quoi qu'il en soit les pompiers ont trouvé le cadavre de Michel gisant sur le sol.
Une autopsie a eu lieu puisque la mort n'était pas naturelle.  L'enquête a été menée très ( trop ?)  rapidement puisque, le permis d'inhumer ayant été signé  , les obsèques ont eu lieu le surlendemain. 
Siles secours étaient intervenus plus tôt peut-être Michel aurait-il été sauvé.  Pourquoi y-a-t-il eu un aussi long délai entre le coup de fil passé au Maire à 9 heures du matin et l'intervention des pompiers à 9 heures du soir...
Ce qui est également regrettable c'est que les derniers mois de sa vie ont été empoisonnés l  cette histoire de curatelle qu'il ne supportait absolument pas.
 La mise sou " protection " de Michel  partait sans doute d'un bon sentiment de la part des services sociaux. Je pense qu'ils étaient de bonne foi  et qu'ils pensaient qu'il fallit protéger Michel contre lui-même.   Mais ma question est  En quoi cette curatelle a t elle protégé Michel ?   Et de quel droit imposer à quelqu'un une mesure aussi lourde , barbare et inhumaine à quelqu'un qui n'en veut pas ?????  


 Dans un sens et pour être tout à fait honnête je comprenais un peu  son mécontentement,  elle se faisait quand même traiter de "mandataire tortionnaire " quatre ou cinq fois par jour et ça dvait un peu la gonfler de voir qu'il lui reprochait continuellement de ne lui donner que 60€ par semaine. Comment aurait-lle pu lui " donnr plus " Ressources de Michel  800€ environ. Dépenses  loyer + électricité + nourriture pour un dizaine d'animaux + les assurances et, entre autres celles de deux vieilles voitures + charges etc ...  La pauvre fille ne pouvait pas faire de miracles non plus... 
 Je comprends l'énervement de la tutrice de Michel mais elle aurait quand même pu éviter, tout comme les gendarmes de lui casser autant de sucre sur le dos  le lendemain même de sa mort.
Cinq mois après sa disparition   ici personne n'a oublié Michel ni ses imprécations tonitruantes contre le système des tutelles qu'il trouvait si inhumain et barbare.
Mettre sa mort sur le dos des tutelles serait une ineptie grandiose , mais il est certain que sa mise sous curatelle  lui était intolérable et qu'il a énormément souffert de cette mesure.




2 commentaires:

  1. Michel B est mort des contraintes imposées par sa tortionnaire qui pouvait lui donner plus, ce qui paradoxalement lui aurait permis de faire des économies en s'organisant mieux,
    comme couper du bois pour ne pas mourir de froid et se chauffer pour moins cher.
    De plus il est mort de faim, puisque ces restrictions d'argent l'obligeait à stocker de la nourriture puisqu'il y a des périodes où sa tortionnaire ne lui donnait pas du tout d'argent.
    D'ailleurs il en est devenu gravement maigre et affaibli.
    Mis sous curatelle renforcée pour soi-disant syndrome de diogéne,
    Sa curatelle renforcée n'a fait qu'aggraver l'état de son logement et bloquer son désencombrement.
    Être sous curatelle renforcée, ça consiste essentiellement à pouvoir rejeter la faute sur le sans droit.

    RépondreSupprimer

  2. tuteur voleur, ils ont le droit de vie et de mort

    RépondreSupprimer