mardi 19 mars 2019

" On a enlevé mes parents " L'excellent documentaire de la chaîne Planète


Bonjour à tous,

Il y a une semaine Lorelei Papagena nous avait informés que la chaîne Planète une émission intitulée «  on a enlevé mes parents »
le 17 mars

« . C'est bien sûr des enlèvements organisés à grande échelle par les juges, les tutelles, toubibs ... qui mettent tous les vieux dans des établissements sans que les enfants soient au courant. Ca se passe aux Etats Unis .... C'est très bien de faire ce genre d'émission mais pourquoi aller chercher un sujet à l'étranger alors qu'on a tout ce qu'il faut chez nous ? »

Pour ma part je n'ai pas pu la regarder n'étant pas abonnée au câble mais Sonia l'a vue et voici son commentaire «  émission est reprogrammée samedi 23 mars à 13h45. 
Je suis en train de l’enregistrer. 
C’est hallucinant, terrifiant et très bien expliqué. Un kidnapping légal de personnes âgées! Des tuteurs qui font toujours appel aux mêmes médecins, un vrai réseau...des crimes organisés

Grâce à Billie Mintz des personnes ont finalement été sauvées et des tuteurs mis en prison. Une vraie croisade! 
Le film documentaire « Thé Guardians » est sorti aux États Unis il y a plusieurs mois. Je ne sais pas si c’est le même que le reportage. 

En tapant Sur you tube, The Guardians , on peut voir de courts extraits en anglais.
Les commentaires sont excellents. Les américains n’ont pas peur des mots! 
Bises

De mon côté, perso, je vous mets le lien vers le documentaire sur ce véritable enlèvement des personnes âgées

Bonjour à tous, Il y a une semaine Lorelei Papagena nous avait informés que la chaîne Planète une émission intitulée «  on a enlevé mes parents » le 17 mars « . C'est bien sûr des enlèvements organisés à grande échelle par les juges, les tutelles, toubibs ... qui mettent tous les vieux dans des établissements sans que les enfants soient au courant. Ca se passe aux Etats Unis .... C'est très bien de faire ce genre d'émission mais pourquoi aller chercher un sujet à l'étranger alors qu'on a tout ce qu'il faut chez nous ? » Pour ma part je n'ai pas pu la regarder n'étant pas abonnée au câble mais Sonia l'a vue et voici son commentaire «  ’émission est reprogrammée samedi 23 mars à 13h45.  Je suis en train de l’enregistrer.  C’est hallucinant, terrifiant et très bien expliqué. Un kidnapping légal de personnes âgées! Des tuteurs qui font toujours appel aux mêmes médecins, un vrai réseau...des crimes organisés Grâce à Billie Mintz des personnes ont finalement été sauvées et des tuteurs mis en prison. Une vraie croisade!  Le film documentaire « Thé Guardians » est sorti aux États Unis il y a plusieurs mois. Je ne sais pas si c’est le même que le reportage.  En tapant Sur you tube, The Guardians , on peut voir de courts extraits en anglais. Les commentaires sont excellents. Les américains n’ont pas peur des mots!  Bises De mon côté, perso, je vous mets le lien vers le documentaire sur ce véritable enlèvement des personnes âgées http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/52242_1

dimanche 17 mars 2019

Au lieu de l'aider, la curatrice de Maryvonne lui met des bâtons dans les roues

Objet : abus de faiblesse et mise en danger (in)volontaire de ma vie.


        Bonjour à tous,



    Je suis une jeune femme qui a été placé d'office à sa majorité sous curatelle renforcée.
L'échéance de cette mesure arrive à terme en avril 2019.

Depuis le début de cette mesure, je me bat avec l'aide de mon père et depuis deux ans de celle de mon compagnon pour lutter contre les négligences dont je suis victime.

    Depuis quelques semaines, je n'ai plus de droits sociaux alors que ma santé est en jeu.
Je ne peux plus faire d'analyses, aller chercher mes médicaments à la pharmacie, certains des praticiens me refusent l'accès aux soins... je n'ai plus de droits sociaux et pas d'argent pour payer car je n'ai pas eu mon supplément de fin de mois. Là encore, pas d'explications, mais on me remet cet argent le lendemain sur mon compte.

Je  me suis rendue à la CPAM afin d'y obtenir une attestation de droits, des informations sur ce qu'il s'est passé  sur mon compte Ameli, car, en effet, quelqu'un a changé mon mot de passe Ameli (je n'ai jamais eu les codes, c'est ma curatrice qui les a).
Mais aucune réponse de la part de la dame de l’accueil, car je suis sous protection. Je demande alors le nom de cette dame qui me le refuse, me dit qu'elle va appeler la sécurité ainsi que mon organisme de gestion... Je pars, donc. La dame se moque ouvertement de moi avec un homme qui est dans la file d'attente qui me dit «  va te faire soigner, t'as des problèmes psychologiques, toi »

J'ai, depuis cette mesure de protection changé trois fois de curateur sans que rien n'y change. Je suis épuisée de cette mesure qui me détruit.
Etant très émotive de nature et de par mon handicap, toutes ces émotions me mettent mal à chaque fois, je dois les gérer seule sans que personne ne me vienne en aide.

    Je me retrouve désormais devant le mur du stigmate qu'ont droit les personnes protégées (et handicapées). A cause de ma pathologie, toute émotion me bouleverse et je peux avoir une réaction excessive. Le fait d'être sous curatelle, en plus renforcée, m'empêche d'évoluer positivement et d'être stable financièrement sans avoir toujours besoin de compter sur mes proches, faute de provisions financières à disposition.

    Je vous conseille vivement de faire attention à ces mesures, d'autant plus que la psychiatrie actuelle est une usine qui permet de mettre de côté des personnes vulnérables et de les placer sous « protection », aussi synonyme d'exclusion totale : sociale (déjà aggravée par mon handicap), financière (je n'ai pas eu mes suppléments), et heureusement que je me suis débrouillée seule pour trouver mon appartement, sinon je serai à l'heure actuelle dans un clapier où les curateurs entassent leurs protégés afin de ne pas salir la ville.


Je souhaite apporter mon témoignage et qu'il soit diffusé MAIS je souhaite rester anonyme afin que ma sécurité reste préservée.



       

vendredi 15 mars 2019

gérer ses comptes en curatelle simple


J'ai vu passer les messages de Karine expliquant qu'elle rencontrait des difficultés avec sa banque, difficultés qui n'ont pas lieu d'être puisqu'elle est en curatelle simple et a la possibilité de grer seule ses comptes courant.

Coïncidence à la même époque, jeudi 21 février mon Association a organisé une réunion avec des conseillers financiers et des Directeurs d'agence du 92.

Je me suis rendu compte ( mais je le savais déjà, d'où justement l'intérêt de cette réunion ) que les conseillers sont assez mal formés concernant les questions de tutelle, beaucoup ne font même pas la différence entre les différentes sortes de curatelle ni même parfois entre tutelle et curatelle...


Je vous mets un lien ci dessous vers ce qu'est la curatelle simple et je conseille à ceux qui sont sous CS et rencontrent des difficultés de l'imprimer et de le montrer au banquier.

Je pense aussi que lorsqu'un MP passe de CR à CS le tuteur pourrait consacrer quelques minutes de son précieux temps à donner les explications nécessaires.


mardi 12 mars 2019

Tutelle, curatelle : comment se défendre en cas d'abus

Ci-dessous un article du site Age Village
qui vous explique comment vous défendre en cas d'abus tutélaires.
Les conseils donnés sont toujours les mêmes , écrire au Juge, porter plainte à la police, écrire au Procureur …  C'est du bla bla bla !   Dans 99% des cas toutes ces démarches ne servent à rien. L'article est nul , en revanche les commentaires sont très intéressants : il faut impérativement les lire pour comprendre à quel point ce système qui se prétend de " protection" est totalement foireux :

mercredi 6 mars 2019

Difficultés à récupérer les honoraires des patients sous tutelle


Je recopie ci-dessous le  message que m'envoie un médecin anesthésiste.


Je suis tombé sur votre blog en recherchant des situations similaires à la mienne sur internet.

Je suis médecin anesthésiste réanimateur en secteur II en libéral (clinique privée).

En consultation je facture une consultation préanesthésique et un complément d'honoraire pour l'intervention.

En cas de patients sous tutelle je n'ai généralement pas de difficulté pour la consultation car je la facture en tiers payant et suis payé par la CPAM directement. 

Mais pour le complément d'honoraire c'est une galère une fois sur deux (je gère moi-même les honoraires et  comptabilité). 
J'ai notamment des problèmes avec l'association tutélaire du Pas-de-Calais qui ne répond pas au téléphone ni aux emails… (en général j'adresse le bordereau de facturation de la clinique et un RIB pour être payé par virement).

Le problème c'est que le patient sous tutelle vient en général accompagné d'un membre de sa famille qui n'a aucune autorité pour signer le devis du complément d'honoraire. C'est donc au bon vouloir de la tutelle de me régler les honoraires et si j'ai un impayé je n'ai finalement que l'intimidation éventuelle d'un huissier de justice (mais fastidieux et coûteux…).

Mes questions sont donc :
1/ comment me prémunir d'un impayé dans le cadre d'une consultation d'un patient sous tutelle ? Si j'attends le devis signé par le tuteur ou curateur avant l'intervention je n'ai pas fini...
2/ quelles options sont à ma disposition en cas d'impayé ?

Je vous serai très reconnaissant de l'aide que vous pourrez m'apporter... en tout cas je prends bonne note de votre association que je recommanderai (le dernier cas est celui d'une patiente alzheimer pour laquelle la famille est fort mécontente de la tutelle mais se retrouve obligée de la subir...)

Bien cordialement

Ma réponse 

Je vous remercie de votre témoignage qui est très intéressant et instructif , les impayés et retards de paiements étant une des plaies du système des tutelles, et c'est d'ailleurs  l'une des revendications de notre Association.

Je vous conseillerais peut-être d'écrire en recommandé au Juge des Tutelles  ( copie bien sûr à la tutrice ) et également au Ministre de la santé Agnès Buzyn.

Vous n'êtes hélas pas le seul médecin à rencontrer ce genre de problème et il faut faire remonter l'information auprès du Ministre dans l'intérêt des médecins et des patients.

Pour ce  qui est des impayés, il faut savoir que les tuteurs ont l'obligation d'avoir une assurance responsabilité civile.


Gros problèmes avec l'UDAF 63


Voici le témoignage fort intéressant  que m'envoie Daniel de Clermont-Ferrand au sujet des gros problèmes qu'il rencontre avec l'UDAF 6318 02 2019

Daniel J  
A l'attention de Madame Bxxx UDAF 63 Tutrice de Madame Gx. Concerne : bail locatif, notes de frais et autres...
Madame,
A ma grande surprise, j'ai reçu par Mail émanant de la REGIE MIALON un avis d'échéance de 606,00€ pour le loyer du 01 02 au 28 02 19 alors que je n'ai pas signé de contrat de Bail avec cette Société ?! De plus le loyer devrait partir du 01 01 19 puisque j'avais payé le loyer directement à ma Tante jusqu'à fin Décembre 18. Je vous avais signalé que je voulais payer les charges du quatrième trimestre 18 qui ont été prélevées directement sur le compte de ma Tante par la Régie MIALON : pas de réponse. Et vous avez fourni des renseignements erronés à la Régie MIALON= n'importe quoi !
Sur le fond je refuse de payer le loyer à cette officine pour la raison majeure que j'ai déjà invoquée : il ne saurait être question que vous gaspilliez l'argent de ma Tante à cet effet puisque vous êtes déjà rétribués pour assurer la gestion financière de ma Tante à défaut de lui être d'une quelconque utilité sur le plan affectif et pratique : sans moi, ma Tante croupirait dans son univers clos. Madame la Juge de Tutelles, non contente d'avoir jeté 4000€ par la fenêtre pour un service inutile, semble vous avoir autorisé à sous traiter la gestion des loyers à la Régie MIALON, donc dépenser inutilement : c'est un comble !
Je rappelle que je suis le neveu et unique héritier de ma Tante et je me dois de la protéger contre les abus judiciaro-administratifs qui défrayent la chronique et dont je suis maintenant le témoin direct. Ce n'est pas parce que l'on vous a donné le « droit » de procéder ainsi qu'il est moralement acceptable d'exécuter des missions qui vont à l'encontre des intérêts de votre protégée légale, qui est aussi la mienne, familiale, et dont je suis le rempart en partie civile. La frontière entre le droit est l'abus de droit est franchie.
1/4.
D'un autre côté vous ne me remboursez toujours pas la somme de 2838,80€ dont j'ai fait l'avance pour ma Tante, correspondant à 6 mois de notes de frais (sorties, achats nécessités, règlement médecins, remplacement lunettes, indemnités pour des milliers de kilomètres...). A l'heure d'aujourd'hui on dépasse les 3000€ ! Il est invraisemblable que vous laissiez pourrir cette situation, même si vous dépendez d'une décision du Juge des Tutelles puisque passé deux mois une demande sans réponse doit être honorée. On veut donc me forcer à me mettre sous les fourches du service juridique de la Régie MIALON qui est aussi le Syndic de la co propriété (dont l'inertie à régler les problèmes de chauffage, de stationnement abusif... est subie quotidiennement par les occupants de la co propriété, dont moi-même): pour le cas ou j'aurai accepté cette formule il aurait mieux valu que vous choisissiez une autre officine de gestion pour garantir la neutralité d'action éventuelle contre ce Syndic qui deviendrait juge et partie. Donc EXIT la Régie MIALON sur le fond et sur la forme.
Vous voulez me forcer la main en faisant intervenir la Régie MIALON pour que je lui verse maintenant loyers et charges, sans avoir signé un Bail, alors que les sommes dues pour mes avances auprès de ma Tante représentent une avance de quelques 5 mois de loyer... Et me voilà maintenant menacé de « contentieux » : j'ai été averti vertement par votre service Juridique par téléphone dernièrement qu'on ne pouvait échanger des loyers contre des notes de frais... Trouvez-vous normal de me faire payer la double peine soit 1100€ par mois en moyenne ? Commencez-donc par rembourser l'arriéré puis prenez l'habitude de régler les notes des frais chaque mois sans tarder : je vous ai déjà dit que je n'étais pas un organisme de crédit.
J'ai par ailleurs été sollicité par mail par votre service juridique pour fournir des informations relatives à l'appartement que j'occupe (bilan énergétique, gaz ou sans gaz). J'ai cru naïvement qu'il s'agissait d'informations visant à compléter un bail UDAF et J'ai envoyé par retour en recommandé un document notarié sur clef USB spéciale : malgré un rappel par écrit il ne m'a toujours pas été retourné alors qu'il vous suffit d'en prendre une copie informatique. Encore pas de réponse. Que signifie cette « confiscation » ?
2/4
Mais revenons sur votre gestion : malgré le fait avéré que je vous avais transmis toutes les adresses pour effectuer le changement de tuteur j'ai reçu quatre fois des documents importants à mon adresse (chèque remboursement fiscal entre autres et une amande fiscale prouvant que vous avez oublié de payer les impôts de ma Tante à temps). Je vous ai aimablement retransmis tous les documents comme quoi je coopère même dans ce climat délétère.
Je vous ai bien prévenue par courrier que j'allais devoir avancer des frais médicaux relatifs à l'opération de la cataracte de ma Tante avec le coût des nombreux déplacements (700 KM !) assurés par mes soins : aucune réponse !
Je vous ai envoyé une demande d'autorisation préalable pour fournir à ma Tante une liste d'effets personnels, respectant ainsi votre injonction du 16 Novembre 18 m'interdisant d'engager des frais autres que les sorties de ma Tante : pas de réponse. Merci pour ma Tante qui n'a plus une culotte à se mettre! Evidemment j'ai pallié au plus pressé au risque de n'être pas remboursé; qu'importe.
En gros, vous faites ce que vous voulez parce que vous en avez le « droit », et en toute impunité, vous bafouez les intérêts de ma Tante, avec la bénédiction de Madame la Juge des Tutelles, tout en me plaçant dans une position intenable financièrement et inadmissible moralement.
Je dois aussi vous rappeler que toute l'affaire est placée sous l'attente d'un jugement en appel de la décision de Madame la Juge des Tutelles de RIOM 63 de me démettre de mes fonctions de Tuteur sans raison valables. Il ne saurait être question de profiter de cet espace pour prendre des décisions inconsidérées et irréversibles.
Pour toutes ces raisons je suis au regret de vous mettre en demeure de :
Me régler par retour les frais importants que j'ai avancés pour ma Tante ;
Me fournir un Bail au nom de l'UDAF 63 ;
Me rendre l'acte notarié que j'ai gracieusement prêté ;
De faire très attention à votre gestion courante ;
De n'engager aucun frais susceptibles d'altérer le capital de ma Tante;
• De répondre de manière responsable.
3/4
Espérant que vous comprendrez que ma position sur tous ces sujets est dictée par le simple bon sens et la conscience morale, que cette situation n'a que trop durée et qu'une issue amiable est préférable à une confrontation juridique,
dans l'attente de votre aimable ponse, veuillez croire, Madame, en l'assurance de ma considération distinguée.
Daniel
Copie : Juge des Tutelles de RIOM