dimanche 20 janvier 2019

Dégradations du service en Ehpad et notamment chez Orpea

Dégradation de service en Ehpad

Je reçois ce message de Florence P.


Message: mes parents sont dans un ehpad Orpéa depuis 15 octobre 2015 à LAVAU 89170, l'un en GIR4 ET L'autre en GIR 3, je vais rendre visite au moins 1 fois par semaine, et je m'aperçois que de plus en plus le service se dégrade, ma mère qui est en GIR 3, elle a 95 ans et ne marche plus est obligée de se coucher seule , manque de personnel, ménage pas fait, mon beau père GIR 4 qui lui est Alzheimer est obligé de s'occuper de ma mère, nous payons quand même 2400,00 par mois pour chacun, j'ai beau me plaindre auprès de la directrice et de la cadre de santé rien ne change, c'est inadmissible, j'estime qu'ils ont droit à une fin de vie tranquille. Mais que faire ?

Réponse admin :

Bonjour,
Je suis désolée pour vos parents.

Tout le monde le constate hélas il y a bien une dégradation du service en Ehpad.

Il y a d'ailleurs eu plusieurs émissions TV sur ce sujet cette année.

Il semblerait que certains Ehpad et surtout les puissants groupes comme Oprea ou Domus vie n'hésitent pas à faire des économies sur le dos des résidents pour plaîre à leurs actionnaires.

Une employée d'une de ces maisons de retraite a eu le courage de dénoncer ses conditions de travail et les conditions dans lesquelles vivent les pensionnaires et elle a été licenciée.

J'ai lu hier dans la Presse qu'elle a aujourd'hui retrouvé du travail et qu'elle vient de raconter son expérience dans n livre ( pas le temps de rechercher la référence exacte, désolée )

Bien cordialement

D.F



Placements Assurance-Vie par les tuteurs : Attention danger




UDAF et Placements Assurance-vie . Méfiance …



Mail que m'envoie Dominique D.

Bonjour,



Notre mère, sous tutelle depuis 2012 auprès de l'UDAF de Boissy Saint Léger, est décédée en novembre 2017. La succession est réglée par un notaire de Viry Châtillon. En 2016, à la suite de la vente d'un bien immobilier, le fruit de cette vente a été placé, par L'UDAF, en partie, sur une sorte d'assurance vie, ce que nous découvrons au moment de la liquidation de la succession. Ce placement n'est absolument pas avantageux car datant de moins de 8 ans, la fiscalité est très importante (35 pourcent). L'UDAF n'a absolument pas demandé l'avis aux enfants de la personne sous tutelle. De quels recours disposons nous ? Je vous remercie par avance de vos conseils et reste à votre disposition pour vous fournir tout renseignement complémentaire.



Bien cordialement


Ma demande d'autorisation de publier sur le blog j'ajoute que ça me rend beaucoup de temps de recopier les mails sur mon blog. Merci à tous de poser vos questions directement sur le blog, c'est plus pratique.

Bnjour, m'autorisez vous à publier cette question sur mon blog ? dans ce cas je vous répondrai. CDT


Réponse de Monique ( je change tjrs les prénoms )



Merci pour votre réponse. Oui vous pouvez publier cette question.



Bien cordialement



Réponse de l'admin



Bonjour, merci de votre témoignage.



J'ai eu un problème semblable avec la tutrice de ma mère qui s'est permis, sans bien sûr nous consulter mon frère et moi, de placer de l'argent provenant de la vente d'un bien appartenant à notre mère en assurance-vie, alors que j’estimais , pour de nombreuses raisons que ce placement était inadéquat.



Je trouve inadmissible que les héritiers ne soient pas consultés , c'est bien sûr, volontaire de leur part, le placement qu'ils font va dans le sens des intérêts de l’État...




Vous pourriez vous retourner contre l'UDAF, mais j'ai peur que cela ne serve à rien, ils ont hélas le droit de disposer de l'argent des « protégés « en fonction de leurs intérêts à eux et de ceux de l’État.

l y a plusieurs articles de mon blog relatifs aux dangers des placements assurance-vie par les tuteurs , je vous recommande notamment celle de l'article que j'ai rédigé à ce sujet dans le site Justiciable en colère et intitulé



escroquerie Fisc et assurance-vie du 27/01/2018

https://www.justiciablesencolere.com/2018/01/27/escroquerie-fisc-assurance-vie/




Bien cordialement...





Placements assurance-vie par l'UDAF MEFIANCE



UDAF et Placements Assurance_vie . Méfiance ...

Mail que m'envoie Dominique D.

Bonjour,
Notre mère, sous tutelle depuis 2012 auprès de l'UDAF de Boissy Saint Léger, est décédée en novembre 2017. La succession est réglée par un notaire de Viry Châtillon. En 2016, à la suite de la vente d'un bien immobilier, le fruit de cette vente a été placé, par L'UDAF, en partie, sur une sorte d'assurance vie, ce que nous découvrons au moment de la liquidation de la succession. Ce placement n'est absolument pas avantageux car datant de moins de 8 ans, la fiscalité est très importante (35 pourcent). L'UDAF n'a absolument pas demandé l'avis aux enfants de la personne sous tutelle. De quels recours disposons nous ? Je vous remercie par avance de vos conseils et reste à votre disposition pour vous fournir tout renseignement complémentaire. 
Bien cordialement

Ma demande d'autorisation de publier sur le blog j'ajoute que ça me rend beaucoup de temps de recopier les mails sur mon blog. Merci à tous de poser vos questions directement sur le blog, c'est plus pratique.

onjour, m'autorisez vous à publier cette question sur mon blog ? dans ce cas je vous répondrai. CDT

Réponse de Monique ( je change tjrs les prénoms )
Merci pour votre réponse. Oui vous pouvez publier cette question.
Bien cordialement

Réponse de l'admin

Bonjour, merci de votre témoignage.
J'ai eu un problème semblable avec la tutrice de ma mère qui s'est permis, sans bien sûr nous consulter mon frère et moi, de placer de l'argent provenant de la vente d'un bien appartenant à notre mère en assurance-vie, alors que j’estimais , pour de nombreuses raisons que ce placement était inadéquat.
Je trouve inadmissible que les héritiers ne soient pas consultés , c'est bien sûr, volontaire de leur part, le placement qu'ils font va dans le sens des intérêts de l’État...

Vous pourriez vous retourner contre l'UDAF, mais j'ai peur que cela ne serve à rien, ils ont hélas le droit de disposer de l'argent des «  protégés «  en fonction de leurs intérêts à eux et de ceux de l’État.

Il y a plusieurs articles de mon blog relatifs aux dangers des placements assurance-vie par les tuteurs , je vous recommande notamment celle de l'article que j'ai rédigé à ce sujet dans le site Justiciable en colère et intitulé
escroquerie Fisc et assurance-vie du 27/01/2018
Bien cordialement...

samedi 19 janvier 2019

Vive Théo : une des rares personnes en France qui lutte " intelligement " contre les abus tutélaires

Vive Théo : une des rares personnes en France qui lutte intelligemment contre les abus tutélaires

J'ai fait la connaissance de Théo il y a à peu près un an sur Facebook , je l'avais tout de suite

remarqué car il était une des très rares personnes à mettre des posts intelligents et constructifs sur

les pages Facebook consacrées aux abus tutélaires.

Il sortait très nettement du lot.

Malheureusement il n'a plus de compte Facebook, c'est toujours les meilleurs qui partent.

Depuis deux ans je suis en contact avec des centaines de gens qui «  râlent «  contre les abus

tutélaires . A part râler dans le vide aucun d'entre eux ne fait rien. Ah si pardon, j'oubliais, ils

écrivent à leur député et ils en sont très fiers «  Vous voyez Madame, je me bats, j'ai écrit à
.
l'Assemblée Nationale moi ! Que puis-je faire de plus ? « 

Évidemment, avec ce genre de mentalités les abus tutélaires ont de beaux jours devant eux.

Théo lui n'est pas du genre geignard, il a compris qu'il fallait d'abord bien connaître le système

tutélaire si on veut le combattre et il a l' étudié de fond en comble.

En dehors de lui , je ne connais strictement personne _ enfin si, disons cinq ou six personnes_ qui aient fait l'effort de se renseigner ;...ah pardon je viens d'écrire le mot «  effort «  , mot tabou., sur le système tutélaire.

Chacun ici a les yeux rivés sur son propre cas .

Internet est un outil fabuleux qui aurait pu permettre aux victimes d'abus tutélaires de se regrouper

et d'agir ensemble mais les gens ne s'en servent que comme défouloir et s'étonnent ensuite que «  ça n'avance pas «  comme ils disent...

Bref, pour en revenir à Théo , il vient de me communiquer les coordonnées d'un site australien anti abus tutélaires qui liste les sites anti abus tutélaires dans le monde … on voit qu'en France ils ne sont guère nombreux...

Voici le lien https://aasgaa.com/sites/


vendredi 18 janvier 2019

Dialogue surréaliste avec une tutrice particulièrement bornée

Dialogue surréaliste avec une tutrice particulièrement bornée !


Il y a quelques jours une amie Facebook avait publié sur son site les hauts-faits d'un tuteur qui avait détourné plus de 180.000€ à ses protégées, quatre vieille dame sous tutelle ….

Le fameux troll Sylvie X _ qui intervient sur nos pages anti abus tutélaires pour tenter de nous faire taire _ a cru bon de mettre son grain de sel.

Je retranscris de mémoire :

«  Oui, ces détournements existent bien mais ils ne sont jamais dans la Presse nationale, preuve que ces détournements restent anecdotiques « 

Comment quelqu'un peut -il être à la fois aussi ignoble mais surtout aussi bête ?

Je m'interroge …

Je profite de l'occasion pour faire savoir que le compte Facebook de cette brave dame n'existe plus.

Afin de nous réduire au silence elle avait eu recours à un procédé d'une bassesse inouïe qui était de signaler nos publications à Facebook en nous accusant , nous, de harcèlement.

Le problème pour elle c'est que la situation s'est retournée contre elle : Ses signalements abusifs à elle ont été signalés à Facebook.

Aujourd'hui Sylvie Xxxx, et l'autre troll tuteur Thierry B n'ont tout simplement plus de compte FacebooK C'est l’arroseur arrosé