mardi 14 mai 2019

Emission sur les abus tutélaires Mercredi 15 mai à 9 heures sur Radio Notre Dame


On parle de plus en plus des abus tutélaires  dans les médias,  c'est une excellente chose : Les choses semblent bouger après des années d'omerta.

Mercredi 15 mai : Emission sur les tutelles  sur Radio Notre-Dame à 9 heures du matin.

dimanche 12 mai 2019

Quand la tutrice défend les détournements de biens des « protégés » en prétendant qu'ils sont : infimes, minoritaires et inévitables !

Quand la tutrice défend les détournements de biens des « protégés » en prétendant qu'ils sont : infimes, minoritaires et inévitables !
_Quand la tutrice défend les détournements de biens des « protégés » en prétendant qu'ils sont : infimes, minoritaires et inévitables !

_ Depuis six mois des trolls pro-tutelle ou plutôt pro-abus tutélaires interviennent sur nos pages Facebook consacrées à ce sujet pour 1° faire leur petite propagande et 2° faire es signalements contre nous à Facebook pour nous faire taire.

_ Ils sont très faciles à repérer, ils débarquent dans le groupe avec leurs gros sabots, sans se présenter en tant que tuteur ce qui serait la moindre des corrections et se mettent à nous contredire systématiquement et de façon péremptoire.

_ Notre nouvelle troll, Sophie L, a tenu des propos absolument scandaleux et obscènes en justifiant , de la façon la plus abjecte qui soit, les vols dont tant de «  protégés «  sont victimes de la part de leurs tuteurs ! Je recopie textuellement ce qu'elle a osé écrire

_ Sophie L «  l y a toujours qq cas isolés sur prêt de 1 000 000de dossiers c'est normal de trouver ce genre d'incident.
Il y en a dans tout les secteurs »

Vous avez bien lu ce qu'elle a dit : Cette tutrice trouve NORMAL que les tuteurs volent leurs «  protégés « 

J'ai essayé de lui faire comprendre qu'elle disait une énormité «  OUI Madame Sophie Lami vous avez entièrement raison il est tout à fait normal que des ' vulnérables ' se fassent voler par leurs protecteurs . D'ailleurs ce ne sont que de petits vols, de l'ordre de 200 à 300000 € et ça n'a lieu qu'une fois tous les trois mois donc pourquoi faire tant d'histoire. Vous avez raison Madame Lami et je trouve qu'on devrait interdire aux journalistes de rapporter ces faits !

__ Mais cette brave dame s'obstine dans son «  raisonnement «  si l'on peut qualifier le fait d'asséner des crétineries abjectes de façon péremptoire de «  raisonnement : Je lui laisse la parole :


_ Sophie L «  non ce n'est pas normal mais par rapport au nombre de dossiers suivi au niveau national c'est infime et inévitable comme pour toute les mesures quelles qu' elles soient « 

_ Retenez bien ce mot ' c'est inévitable '

Ces braves gens osent venir nous narguer sur les réseaux sociaux pour nous dire qu'il est INEVITABLE que les tuteurs volent leurs «  protégés « .


mercredi 8 mai 2019

Placements abusifs : Remarquable intervention de Vijay Monalli

_Placements d'enfants abusifs : Remarquable intervention de Vijay Monalli

_A l'occasion d'un débat sur la protection de l'enfance, un conseiller départemental intervient sur les placements abusifs, les informations préoccupantes, le traitement des dossiers par l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE), les troubles du spectre autistique (TSA) ou Trouble du déficit de l'attention

_ Ce conseiller a tout compris, je recommande chaudement de regarder cette vidéo :

mardi 7 mai 2019

Comparaison du droit français et québecois en matière tutélaire

Comparaison du droit français et québecois en matière tutélaire

_ Un lecteur du blog qui s'intéresse à la question des tutelles sous l'angle du Droit me fait parvenir me fait parvenir un document très intéressant et je l'en remercie vivement.

_ Il s'agit d' une comparaison du droit tutélaire Français et Québécois faite par Diane Lavallée (Curatrice public du Québec entre 2006-2013) lors des Assises de la Protection Juridique des Majeurs le vendredi 10 février 2012 dans la capitale Française.

Ce discours montre qu'il y a des échanges sur les pratiques en vigueur des deux côtés de l'atlantique entre les autorités des deux parties.

_ Voici le lien vers ce discours :




lundi 6 mai 2019

La nouvelle loi sur la réforme des tutelles est un énorme foutage de gueule

Comme je m'évertue depuis 4 mois à vous l'expliquer en long et en large sur ce blog, la nouvelle loi du 23 mars 2019 sur la prétendue réforme des tutelles est un immense foutage de gueule !
Cette nouvelle loi est le résultat d'un rapport auquel  ont travaillé une quarantaine de personnes  pendant 6 mois, vous imaginez le temps et le fric ainsi dépensé !

Et  tout ça pour arriver à quoi ? à deux innovations majeures 
1° Les débiles profonds ont désormais le droit de vote? attention quand je dis les " débiles profonds ' je ne parle évidemment pas des gens sous tutelle qui d'ailleurs ont le droit de vote depuis 2008 et c'est très bien ainsi  mais des personnes très lourdement handicapées psychiquement qui ne disposaient pas de ce droit

2° Les personnes sous tutelle  peuvent se marier sans l'autorisation du tuteur.
40 personnes qui bossent pendant 6 mois  pour aboutir à ça !!

Mais ce n'est pas fini ! Le meilleur est à venir  : Avant les greffiers en chef et les Juges étaient supposés contrôler les comptes du tuteur   mais faute de temps  les pauvres chéris ne le faisaient jamais. Alors, très gentiment  on les décharge de leur travail  en confiant ce contrôle à.. ben   on sait pas encore très bien qui…  peut-être des avocats, ou des notaires ou  alors là c'est le pompon…. des tuteurs !!!!!
Ouaf ouaf ouaf … et si vous ne me croyez pas lisez ce rapport du Ministère de la Justice  http://www.justice.gouv.fr/justice-civile-11861/reforme-des-regles-applicables-aux-majeurs-vulnerables-32335.html 

dimanche 5 mai 2019

Les journlistes de plus en plus concernés par les abus tutélaires


Les journalistes s'intéressent de plus en plus aux abus tutélaires

___ Contrairement à ce que d'aucuns prétendent, et qui feraient mieux de se renseigner avant de parler, les journalistes sont de plus en plus nombreux à dénoncer les abus tutélaires.

_ En 2018 il y a eu une dizaine d'émissions à la radio et à la télévision traitant de ce sujet.

_ Il y a également eu de nombreux articles dans la presse écrite sur les dérives su système.

_ A chaque émission ou à chaque article j'ai rédigé un compte rendu sur mon blog, je n'y reviens donc pas ici .

Le 15 mai prochain il y aura une émission à la radio sur ce théme et je donnerai toutes infos prochainement sur le blog.

samedi 4 mai 2019

Isabelle voudrait récupérer la tutelle de sa mère qui est sous tutelle UDAF

Ma mère est sous tutelle UDAF et je voudrais récupérer la tutelle, déclare Isabelle :

__ Je relaye ci-dessous le témoignage d'Isabelle, en noir ce qu'elle écrit, et en rouge mes remarques

Isabelle : «  Maman, à la demande de ma sœur, a été mise sous curatelle, ma sœur m'a refusé cette curatelle malgré l'avocat et le Juge qui avaient l'air favorable » .

Ma remarque perso : Pour quelle raison votre sœur a t elle fait mettre votre mère sous curatelle et pourquoi votre sœur ne veut -elle pas que vous soyez tutrice ? Sans ces éléments on ne comprend rien au dossier


Isabelle Maman m'a pourtant désignée en qualité de «  personne responsable « 

Ma remarque perso : Votre maman avait-elle sa tête quand elle vous a désignée somme personne responsable . Les décisions ou souhaits exprimés par une personne peu avant sa mise sous curatelle sont parfois annulées, et quelquefois à juste titre car la personne n'avait plus sa tête peu avant sa mise sous curatelle. Je pose simplement la question.. 

Isabelle «  J'en suis à ma troisième requête et à chaque fois , au moment de riposter, les avocats de défilent.

«  Ma remarque perso : 1° Quels éléments donnez vous au Juge pour récupérer la tutelle ? La réponse du Juge est bien sûr fonction des éléments que vous apportez y a t il eu des manquements de la part du tuteur, par exemple ?

_ Isabelle «  l'UDAF à partir de la tutelle a accentué les dépenses »
Mis ma mère en maison de retraite : les dépenses en sont sur 3 ans à 300.000€

_ Ma remarque perso : Y avait il une alternative à la Maison de retraite pour votre mère, un de ses enfants pouvait il la prendre... chez lui ? Vous ne me précisez pas . 300.000€ en trois ans cela fait beaucoup en effet mais peut-être que votre mère a les moyens ( épargne personnelle , biens immobiliers ) qui lui permettent d'assurer ces dépenses, vous ne le dites pas.

Ma conclusion : Si je puis me permettre de vous donner un conseil je pense qu'il faudrait que votre requête au Juge soit étayée avec des faits et des arguments précis et convaincants.
Le Juge prend sa décision par rapport à ce qu'il estime être l'intérêt du «  protégé «  .
Vous devriez donc, établir a) en quoi votre mère aurait intérêt à ce que vous soyez son tuteur, et donc démontrer par a+b les manquements du tueur b) apporter des arguments solides prouvant que votre mère trouverait un intérêt à ce que vous soyez sa tutrice.