jeudi 5 septembre 2019

On ne se hait bien qu'en famille



On ne se hait bien qu'en famille


Jules Renard

Xavier (jeudi, 05 septembre 2019 16:56)
Bonjour
J’ai 6 questions à vous poser, mais cela n’hésite quelques explications contextuelles.
Fils ainé d’une famille de 3 enfants, j’habite et entretien le domicile familial depuis 2 ans suite au décès de notre mère et à la mise en Ehpad et sous tutelle de notre père.
Traversant une période difficile, j’ai fait une demande d’aide au logement auprès du CCAS où on me demande une « notification d’hébergement » de notre père.
Sauf que, dans le cadre d’un conflit familial, ma sœur qui s’est imposé tutrice, refuse catégoriquement que l’Ehpad me délivre cette notification.
• 01 - Que puis-je faire contre le fait que la tutrice refuse de me délivrer cette notification ?
Lorsque j’ai rencontré le comptable de l’Ehpad, j’ai appris que je n’étais pas mentionné en tant que proche du patient alors que je visite mon père chaque semaine. Donc j’ai dû montrer patte blanche en présentant un tas de document prouvant qui j’étais et ou je vivais !
• 02 - A-t-elle le droit de faire ça ?
Suite à son refus via l’Ehpad, je lui ai adressé un courrier électronique, j’ai aussi rencontré une assistante sociale pour tenter de lui faire entendre raison, car ce document servira uniquement à recevoir une aide pour régler les derniers factures d’eaux et d’électricités qui sont au no
m de notre père car c’est sa maison et il est vivant.
Evidemment la tutrice a encore refusé que l’Ehpad me délivre cette notification tout en profitant de la situation pour assoir sa domination, en m’imposant de signer au plus vite l’inventaire des biens de notre défunte mère (décès jan 2017) chose que j’ai refusé de faire parce que ma sœur, la tutrice suite au décès et la mise en Ehpad de notre père, avant l’inventaire, a pris plusieurs choses dans la maison familiale, faisant parties des biens de nos parents, tel que tous leurs bijoux ainsi qu’une voiture récente…
Face à ces « Actes de recels successoraux » je l’ai signalé à maintes reprises au notaire qui a préféré ne pas prendre note puisque depuis juin 2018 ou j’ai refusé de signer, la secrétaire du notaire m’avait dit qu’ils allaient ouvrir une enquête … A ce jour, 1 an et 3 mois, aucune nouvelle du notaire, excepté le récent ordre de signer de ma sœur.
03 – Est-ce normal que le notaire ne me tienne pas au courant de l’évolution du dossier ?
04 – Pouvez-vous me conseiller sur la forme que doit avoir le courrier que je compte adresser à la juge des tutelles pour lui informer de mes inquiétudes sur les intentions réelles et les manquements de ma sœur en tant que tutrice ?
Car elle semble plus motivée par un esprit vindicatif et de pouvoir que par de l’altruisme et de l’amour. Pour des raisons qui me dépassent, depuis 4 ans ma sœur tente par tous les moyens de réduire mes contacts avec notre père et de bafouer mes droits d’héritier.
Une des conséquences, elle ne respecte pas sa mission de « préservation du patrimoine » car elle ne vient jamais faire l’état des lieux, d’une maison vieillissante avec une propriété arborée et là ! me refuse une simple notification d’hébergement qui concerne l’entretien de ce patrimoine.
J’ai essayé à plusieurs reprises de m’attaquer à la racine du problème, de connaitre les causes de sa haine à mon égard, car ce n’est pas réciproque, mais je fais face à une femme intelligente et mesquine qui se sert des choses précieuses de nos vies, pour imposer son pouvoir sur ses frères.
Peut-être parce qu’elle est une fonctionnaire et nous des artistes … lol
05 - En tant que tutrice a-t-elle le droit de refuser un « Conseil de famille » ?
En lisant les témoignages précédents et d’autres forums, j’ai bien compris que de faire appel à une « tutelle extérieure » est malheureusement déconseillé ! C’est vraiment terrifiant …
06 - Pensez-vous que je peux être le « Subrogé Tuteur » de notre père compte tenu des relations familiales ?
Je vous remercie d’avance
Bien à vous



Ma réponse


Bonjour,
Merci de votre témoignage.

Ce dernier prouve s'il en était besoin que les abus tutélaires ne sont pas le seul fait des tutelles externes mais qu'ils existent aussi lors de tutelles familiales.

Votre idée d'en appeler au Juge et de demander à être subrogé tuteur me paraît bonne.

D'autre part le fait que le notaire refuse de vous répondre me semble scandaleux, hélas ces gens là se prennent pour des demi-dieux et plus vous leur écrivez, moins ils vous répondent.

Peut-être pourriez-vous avoir recours à un médiateur familial

Aucun commentaire:

Publier un commentaire