dimanche 15 novembre 2020

Encore un exemple de l'absurdité du système tutélaire

 

Message: Bonjour,

Je vous autorise à publier le témoignage suivant à condition qu'il soit anonyme.

Bonjour,
Ma mère est sous curatelle renforcée. Elle a deux curateur : L'UDAF n°1 et moi qui suis adjoint chargée de gérer les biens immobiliers.
Ma mère ne vit plus chez elle, mais chez moi, à présent, dans un autre département que l'UDAF n°1. Du coup, le juge a nommé l'UDAF n°2.
Or, l'UDAF n°1 n'a pas payé les taxes foncières, n'a pas payé l'électricité, l'eau ...etc … et j'ai des preuves écrites ! Ma mère fait appel de la décision de nommer l'udaf N°2. Or, c'est à l'UDAF N° 2 de payer l'avocat et de signer la convention d'honoraire … Va-t-il le faire ?
En outre, ma sœur est à l'UDAF N°3. Nous avons vendu une maison au moins 60 000€ moins cher que son estimation lors de la mort de notre père. Ca n'était pas la résidence principale de ma sœur, donc, le curateur n'est pas obligé de demander l'autorisation au juge …
Nous, ici, on n'aime pas l'UDAF ! J'ai aussi des témoignages que l'UDAF N°2 ne fait pas bien son travail. Mais rien d'écrit …
Alors, si je pouvais avoir un petit coup de main car j'ai peur d'être dessaisie suite à l'appel de ma mère, et que le juge garde l'UDAF et pas moi : la fouteuse de merde …

Réponse de l'admin du site :


Bonjour, merci de votre témoignage car vous posez une question extrêmement importante : Quand quelqu'un cherche un avocat pour se débarrasser de son association tutélaire c'est cette même association qui doit donner l'autorisation de financer les frais d'avocat . Or, elle n'a aucun intérêt à le faire, situation totalement ubuesque et typique du monde tutélaire.

_ Pour ma part, je ne peux que conseiller aux gens d'écrire au Ministère de la Justice ainsi qu'à leur député.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire