lundi 8 février 2021

Le système tutélaire a ses "collabos"

 

Le système tutélaire a ses collabos :



1° Les personnes qui font des signalements au Juge des Tutelles ou au Procureur non dans l'intérêt de la personne à protéger mais du leur, je pense notamment aux enfants qui demandent la mise sous tutelle d'un parent qu'ils trouvent trop prodigue , pour en savoir plus, se reporter à la page SIGNALEMENT de cet ouvrage.

2° Certains avocats qui prennent le dossier d'une personne hostile à la mesure, puis qui, devant le Juge, se dégonflent et persuadent le vulnérable que cette mesure est prise dans son intérêt.

3° Les députés, sénateurs, maires, élus, hommes politiques de tous bords qui sont parfaitement au courant des abus tutélaires et qui détournent pudiquement les yeux quand vous les interpellez en vous répondant que c'est l’État qui est en cause et qu'ils ne peuvent rien faire.

4° Certains médecins, ou aides-soignants ou infirmiers qui sont parfaitement au fait des manquements de certains tuteurs mais qui ne disent rien.

Idem pour le personnel des maisons de retraite …

5° Les journalistes ou, pour être plus précis leurs rédacteurs en chef, qui, pendant des décennies ont pratiqué l'omerta sur le sujet jusqu'à ce que la courageuse Valérie Labrousse dévoile le pot-aux-roses avec son livre «  Les Dépossédés »

6°Les familles, proches et voisins des vulnérables souvent témoins des maltraitances dont ceux-ci sont victimes mais qui choisissent de se taire par crainte de représailles de la part du pouvoir judiciaire.

7° Les Procureurs de la République qui classent systématiquement sans suite les plaintes qui leur sont adressées par les victimes de tuteurs malveillants …

8° Certains juges qui, plutôt que de sévir contre les tuteurs malveillants traînent devant les Tribunaux ceux qui ont le courage de dénoncer ces faits.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire