lundi 7 janvier 2019

Pourquoi les tuteurs qui connaissent les dérives du système tutélaire ne les dénoncent-ils pas ?

Pourquoi les tuteurs qui connaissent les dérives du système tutélaire ne les dénoncent-ils pas ?

A mon avis il y a plusieurs raisons à cela.

Première raison : il existe quand même des tuteurs intègres et qui «  font le job » ;

Il ne faut quand même pas l'oublier et ils ont tout simplement du mal à croire que beaucoup de leurs collègues ne sont pas aussi consciencieux qu'eux. Je pense que ces tuteurs sont de bonne foi.

Et puis il y a «  ceux qui savent «  et qui ont choisi de se taire.

Pourquoi ? La raison est évidente : pas envie de perdre leur job.

Je pourrais comparer cette attitude aux agressions dans la rue ou dans le métro , en général tout le monde regarde de côté, tout le monde fait semblant de ne pas voir.

A-t-on le droit de jeter la pierre à ceux qui n'interviennent pas lors de telles agressions ?

Ben .. difficile de répondre à cette question... Personnellement je ne sais pas comment je réagirais si j'étais témoin d'une agression donc je m'abstiens de porter des jugements hâtifs et péremptoires sur la passivité des témoins d'agressions.

De même si j'étais tuteur et témoin de certains comportements déviants de mes collègues est ce que j'aurais le courage de les dénoncer et de perdre mon job. On ne peut pas répondre à cette question tant qu'on n'y a pas été confronté soi-même.

Quant aux victimes des tutelles qui dénoncent le silence des tuteurs, qu'attendent-elles pour les dénoncer elles-mêmes ? Internet est là pour ça et très peu de gens s'en servent... Quand on demande pourquoi la réponse est «  Je n'ai pas envie d'avoir de représailles «  OK, c'est humain, rien à dire mais alors pourquoi reprocher cette attitude aux autres ? Un peu de cohérence svp.

Par contre, je suis sûre et certaine d'une chose, étant donné le nombre d'émissions télé ou radio , et le nombre d'articles dans la presse dénonçant les dérives tutélaires, les tuteurs devraient se remettre en question et surtout arrêter d'être dans le déni.

Quand on voit des porte parole du système comme Ange Finistrosa ou Yves Faucoup s'obstiner dans le négationnisme de bas étage on se dit que si la violence éclate un jour, certains l'auront vraiment cherché

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire