jeudi 21 février 2019

Je suis sous mesure de protection et je suis à bout. Que faire ?

Je suis sous mesure de protection et je suis à bout. Que faire ?

Voici la question que me pose Nicolas.

Et voici mes remarques et suggestions en rouge
J



Je suis sous mesure de protection depuis plusieurs année, suite à des conflits familiaux. A la demande de ma mère.

Pourquoi votre mère vous a t elle fait placer sous tutelle ?

J'ai depuis réussis à remettre en cause sa demande et la débouté de ces fonction de curatrice et depuis je vis un enfer.
Je me suis retrouvé SDF pendant deux ans, suite à des démarches (je dirais un combat) personnel, j'avais réussis à m'en sortir par un assouplissement de la mesure et reprendre un logement.
Puis l' U.D.A.F m'a récupérer pour je ne sais quel prétexte.

Il faudrait aussi préciser pourquoi l'Udaf vous récupéré.. on a bien dû vous en donner la raison.


Bien que mon virement mensuel était régulièrement oublié parfois durant quinze jours. Sans compter un endettement pour des facture impayé.

L'endettement est il dû au tuteur ou au fait qu'il n'y avait pas d'argent sur le compte ? Il faudrait le préciser, merci

Depuis je suis passé à un curateur privé, que je vois au mieux deux fois par an.
Je n'ai jamais accès à mes relevé, ni facture.

Il est anormal que vous n'ayez pas accès à vos comptes, le tuteur doit vous les montrer ( c'est dans la Charte de la personne protégée ) et il doit vous remettre chaque année les comptes de gestion et les justificatifs des dépenses. S'il ne le fait pas il est dans l'illégalité totale et vous devez en avertir le JDT


La vitre de mon salon est brisé depuis bientôt un an et toujours pas de réparation, alors que c'était pris en charge à ce moment, mes factures s'accumule, tandis que mon niveaux de vis continue de baisser.
Je suis passé de 100 euros par semaines à 300 euros par mois en deux ans d'argent de vie comme ils appellent.

Vos ressources enfin vos revenus ont ils diminué ? Quelle explication le tuteur vous donne t il ?

Mon médecin à bien fait un courrier pour démarrer une mesure au tribunal d'instance.

Pour démarrer une mesure au Tribunal ? Que voulez vous dire ? Je ne comprends pas


Mon curateur me refuse l'assistance d'un avocat, et je sent bien que je vais encore me faire avoir.

Si le tuteur vous refuse un avocat au motif que vos ressources ne vous permettent pas d'en payer un, demandez l'Aide juridictionnelle.

Je suis épuisé, à bout.
Que faire ?



lundi 18 février 2019

Des nouvelles de Nadége Alègre

 Ce matin , j'ai reçu des nouvelles de Nadège Alègre.

Elle m'a téléphoné  , suite à la mise en demeure que je lui avais envoyée en RAR  pour lui demander


de  cesser ses signalements abusifs à Facebook .

Il y a quinze jours,  une certaine Nadège Alègre,  est venue s'incruster sur un de nos groupes qui

dénoncent les abus tutélaires  pour y prêcher  son évangile selon les tutelles  et faire des  signalements abusifs afin de  nous priver de la possibilité de nous exprimer sur les réseaux sociaux.

Depuis 4 mois  d'autres tuteurs  trolls avaient procédé de la même façon.

Sur le profil de Nadège Alègre  il était indiqué qu'elle était de Nîmes et qu'elle avait fait ses études à la Fac de droit.

Nous étions tous convaincus qu'elle était tutrice et pour en avoir le cœur net nos avons tapé Nadège Alègre dans le moteur de recherche de google  et nous avons vu ceci

protection des majeurs

Présentation de Nadège Alegre, mandataire judiciaire à Nimes

J'ai donc envoyé à cette Nadège Alègre une mise en demeure  pour lui demander de cesser ses signalements abusifs

Et ce matin  je reçois un coup de fil d'une certaine Nadège Alegre  me disant qu'elle est bien mandataire 

judiciaire à Nîmes  mais qu'elle n'est pas la Nadège Alegre de Nîmes qui nous a harcelés sur FB , il s'agirait, selon elle d'une usurpation d'identité…

Bon, je me contente de répéter ses propos sans faire de commentaires.






dimanche 17 février 2019

ABUS TUTELAIRES : Il n'y a pas de solution

Abus tutélaires : Il n'y a pas de solution.


Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Valérie Labrousse.

Valérie Labrousse est la première journaliste qui a eu le courage et l'énergie de s'attaquer à un sujet longtemps tabou, celui des abus tutélaires.

Au terme d'une enquête qui a duré huit ans elle termine son ouvrage de 300 pages sur cette phrase «  Il n'y a pas de solution »

Phrase qui en a choqué plus d'un et qui pourtant est d'une parfaite exactitude.

Ce n'est pas une question d'être optimiste ou pessimiste c'est une question de connaissance du sujet.

La plupart des gens , disons 99% d'entre eux , ont une connaissance très superficielle de la question des tutelles , ils ne connaissent que leur propre cas , mais toute personne qui a étudié à fond le système ( peut être quatre ou cinq personnes en France ) sait parfaitement que non seulement le système ne s'améliorera pas mais que les choses iront en empirant.

Mais alors me direz-vous , pourquoi continuer à dénoncer ces abus ? La réponse est très simple et tient en un mot «  parce que « .



Banned from posting from Facebook

Hier, j'expliquais qu'un groupe australien anti abus tutélaire s'était fait infiltrer par des trolls pro tutelle et s'étaient vus insulter par ces derniers exactement comme cela s'est passé sur nos groupes Facebook français.  Mais aujourd'hui les choses vont encore plus loin 
https://www.facebook.com/groups/aasgaa/permalink/2494704737223496/

samedi 16 février 2019

Morts suspectes dans une Ehpad du Doubs

Ces derniers temps les Ehpad sont sous les feux de l'actualité : Personnel insuffisant et  mal formé, scènes de maltraitance filmées par les familles et maintenant morts suspectes…

jeudi 14 février 2019

Attaque sur un groupe facebook australien qui dénonce les abus tutélaires

J'ai l'impression de rêver ou plutôt de faire un cauchemar,  ceux qui suivent le blog savent que depuis quelques mois les groupes Facebook français dénonçant les abus tutélaires sont victimes d'attaques et de signalements abusifs à Facebook  afin de les faire taire.

Or, aujourd'hui , j'apprends  qu'un groupe Facebook australien dénonçant les abus tutélaires est lui aussi victime de telles attaques.

Je ne suis pas du tout mais alors pas du tout complotiste  mais les faits sont là.  J'ai l'impression de vivre un mauvais thriller …

19 h ·
We have been attacked online and we have discovered a New AASGAA Member has been using another alias to attack our Group online. This will not be tolerated. If the ideals of this group(exposing Guardianship & Administration Fraud) are not in alignment with your ideals, please leave this Group. This group was started by Doug, Melinda, Paul, June, Dal, Mia and others many years ago with the aim of exposing this rot. We are nearly there.
We are a united front and should appear as such.

Nous avons été attaqués en ligne et nous avons découvert qu'un nouveau membre de aasgaa a utilisé un autre alias pour attaquer notre groupe en ligne. Cela ne sera pas toléré. Si les idéaux de ce groupe (exposant la fraude à la tutelle et à l'administration) ne sont pas en alignement avec vos idéaux, veuillez quitter ce groupe. Ce groupe a été lancé par Doug, Melinda, Paul, June, dal, Mia et d'autres il y a de nombreuses années dans le but d'exposer cette pourriture. On y est presque.

Nous sommes un front uni et nous devons apparaître comme tel.


mercredi 13 février 2019

Les procédés vicieux et honteux de Nadège Alegre

Les procédés honteux et vicieux de  Nadège Alegre pour me faire taire :


Une certaine  Nadège Allègre s'est infiltrée sur un de nos groupes dénonçant les abus

tutélaires et a fait des signalements abusifs à Facebook pour nous réduire au silence,

ce qui est un procédé assez minable voir

Mais elle a fait bien pire elle a contacté, en MP, un certain nombre de membres du

groupe pour déblatérer sur mon dos.

Je le sais parce que ces personnes me l'on dit.

Il y a bel et bien de la part de tous ces trolls pro tutelles Thierry Brasseur,

Michel Michel, Sylvie Bé , Michel Etienne, Nadège Allègre qui interviennent

depuis plus de quatre mois sur nos groupes la volonté de nous réduire au silence.

Je ne suis pas la seule à avoir été victime de leurs agissements, mais je suis la plus

visée car je représente une Association.

Je pense que es actes sont extrêmement graves du fait qu'ils constituent une entrave

à la liberté d'expression.

Je crois que cela pourrait être qualifié aussi de cyber harcèlement et je pense que

nous devons tous réagir contre ce type de comportement d'une bassesse inouïe.

Pour ma part j'ai fait des copies d'écran de toutes les fois où mes publications ont été

signalées à Facebook par ces tuteurs de façon totalement abusive par ces trolls car

mes propos ne contenaient ni injure, ni insulte et ne contrevenant pas aux

standards de Facebook.


PS 
 PS    je rajoute ceci le 18 février 2019.    Je viens de recevoir ce matin  un coup de téléphone de Madame Nadège Alegre, mandataire judiciare à laquelle j'avais adressé la lettre ci dessus en RAR.

Madame Nadège Alegre m'explique que si elle est bien mandataire judiciaire à Nîmes elle n'est pas la propriétaire du profil Nadège Alegre Facebook et que ce n'est pas elle Nadège Alègre qui serait intervenue sur nos pages Facebook mais une autre Nadège Alègre qu'elle ne connaît pas.

Je précise donc que ce texte s'adresse à la personne dénommée Nadège Alègre qui  nous a interpellés sur Facebook , est venue faire sa propagande pro tutelle , nous a reproché de dénoncer les abus tutélaires sur Facebook et a fait des signalements abusifs contre nous , nous empêchant ainsi de nous exprimer sur ce média.

En tapant le nom de Nadège Alegre dans la barre de recherche google, nous sommes tombés sur Nadège Alegre  mandataire judiciaire à Nîmes  nous avons donc pensé qu'il s'agissait bien de la personne qui était intervenue sur nos pages FB.   
Cette dame  prétend qu'il ne s'agit pas d'elle, il s'agirait donc d'une coïncidence… 








lundi 11 février 2019

Je porte plainte contre Nadège Alegre pour entrave à la liberté d'expression






11/02/19



Association de Défense des Victimes des Tutelles 

Mise en demeure à Nadège Alegre, 



La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme. Tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. ». Article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen


Madame Nadège Allègre,

Copie Facebook France / et Madame Nicole Belloubet, Ministre de la Justice

Mise en demeure

Une fois de plus, vous avez fait un signalement abusif contre moi à Facebook , c'est la fois de trop Madame et je vous informe que j'ai décidé de porter plainte contre vous pour atteinte à la liberté d'expression.

Atteinte d'autant plus grave que je représente une association Loi 1901.

Je rappelle les faits.
Depuis quelques mois les personnes qui dénoncent les abus tutélaires sur les réseaux sociaux sont victimes de mesures d'intimidation destinées à les faire taire.

Celui qui a ouvert le bal , il y a quelques mois est un certain Thierry Brasseur qui nous a clairement menacés de porter plainte contre nous auprès du Procureur de la République d'Antibes, rien que ça.

Ensuite sont venus des signalements à Facebook contre nous alors que nos écrits ne contrevenaient en aucun cas aux standards de la communauté.

J'ai averti Facebook de ces agissements et prévenu Thierry Brasseur que j'en referrais à mon avocat. Ce monsieur a alors immédiatement cessé ses agissements et, assez curieusement il a même fermé son compte Facebook dans les minutes qui ont suivi…

Mais d'autres intimidateurs sont apparus, Michel Michel , Joël Eymard, Xavier Arnault en reprenant exactement les mêmes méthodes c'est à dire en nous menaçant de représailles si nous ne nous taisions pas et en faisant des signalements abusifs contre nous à Facebook alors que nos publications, que j'ai d'ailleurs enregistrées _ ne conntrevenaient en aucun cas aux critères de Facebook !
Nous étions donc privés de la possibilité de nous exprimer puis Facebook reconnaissait ses erreurs et nous présentait ses excuses.

Mais il est quand même extrêmement frustrant d'être sans arrêt victime de ces «  dénonciations «  qui rappellent singulièrement la triste période de l'Occupation.

Il y a une dizaine de jours Nadège Alègre a fait une demande pour rejoindre notre groupe .

Aux deux questions posées elle a répondu ceci


jecDemande Non aux curatelles janvier 2018
Demande faite : Il y a 49 minutes
  • Pourquoi souhaitez vous rejoindre ce groupe
    ma mère vient d'être mise sous tutelle
  • Que pensez vous pouvoir apporter à ce groupe ?
    Un témoignage pour faire évoluer les choses
J'étais persuadée que ces deux assertions étaient fausses,  depuis quelque temps les trolls tuteurs se succédaient et nous venions d' éradiquer Michel Etienne = alias Sylvie Bé. 
Il était évident qu'un autre troll n'allait pas tarder à apparaître sous un autre avatar.


Très rapidement Nadège Allègre s'est mise à nous parler sur un ton supérieur et autoritaire très désagréable.
Nous avons compris qu'il s'agissait une fois de plus d'un tuteur venu pour nous intimider et nous faire taire .
Nous lui avons alors dit qu'elle était selon nous un tuteur et elle nous a traités de menteurs.
En tapant son nom dans la barre google nous avons eu la confirmation qu'elle exerce bien des fonctions de tuteur à Nîmes et nous le lui avons dit.
Elle a alors comme recommencé ses dénonciations calomnieuses auprès de Facebook et plusieurs d'entre nous ont de nouveau été privés de parole .

J'ai bien évidemment les photocopies d'écran de ces signalements parfaitement abusifs et faits dans le but de nuire, dans le but de nous faire taire.

J'avertis par la présente Madame Nadège Allègre que si elle ne nous présente pas ses excuses publiques et si elle n'intervient pas auprès de Facebook pour reconnaître que ses dénonciations étaient infondées je ne manquerai pas de la poursuivre devant les Tribunaux.

Il s'agit selon moi d'un acte très grave,  qui porte atteinte à la liberté d'expression.

 PS    je rajoute ceci le 18 février 2019.    Je viens de recevoir ce matin  un coup de téléphone de Madame Nadège Alegre, mandataire judiciare à laquelle j'avais adressé la lettre ci dessus en RAR.

Madame Nadège Alegre m'explique que si elle est bien mandataire judiciaire à Nîmes elle n'est pas la propriétaire du profil Nadège Alegre Facebook et que ce n'est pas elle Nadège Alègre qui serait intervenue sur nos pages Facebook mais une autre Nadège Alègre qu'elle ne connaît pas.

Je précise donc que ce texte s'adresse à la personne dénommée Nadège Alègre qui  nous a interpellés sur Facebook , est venue faire sa propagande pro tutelle , nous a reproché de dénoncer les abus tutélaires sur Facebook et a fait des signalements abusifs contre nous , nous empêchant ainsi de nous exprimer sur ce média.

En tapant le nom de Nadège Alegre dans la barre de recherche google, nous sommes tombés sur Nadège Alegre  mandataire judiciaire à Nîmes  nous avons donc pensé qu'il s'agissait bien de la personne qui était intervenue sur nos pages FB.   
Cette dame  prétend qu'il ne s'agit pas d'elle, il s'agirait donc d'une coïncidence… 











dimanche 10 février 2019

Psychiatrie : Etat d'urgence

Le professeur Marion Leboyer, co-auteur de l'ouvrage "Psychiatrie : l'état d'urgence", est l'invitée du Grand Entretien de la matinale de France Inter.  Voici le podcast de l'émission https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-07-septembre-2018

mercredi 6 février 2019

Les statuts de l'Association ADVT


Modification des statuts de l'Association de Défense des Victimes des Tutelles.


Au terme de l'expérience acquise lors de l'année écoulée il nous paraît nécessaire de redéfinir le

but de l'Association, à savoir :

  1. Médiatiser les abus tutélaires via des publications de témoignages sur Internet . Cette action semble avoir porté ses fruits, puisque, ainsi que chacun l'a remarqué les médias semblent enfin s'intéresser au scandale des tutelles. Jusqu'à une période très récente c'était l'Omerta totale or en 2018 il y a eu une dizaine d'émissions à la télévision et à la radio et de très nombreux articles dans la Presse. C'est une avancée très importante. Et il est évident que l'intérêt manifesté par les journalistes pour le scandale des abus tutélaires a été suscité par la multiplication ces derniers mois de très nombreuses publications sur Internet via des blogs ou des vidéos.
  2. Communications de rapports et de dossiers aux Ministères concernés : Justice, Santé, aux députés, aux Sénateurs, aux députés, aux élus et à la Presse. Bien évidemment seuls les dossiers vraiment solides seront communiqués.
  3. Comme défini ci-dessus le rôle de l'Association n'est en aucun cas de résoudre, d'un coup de baguette magique le problème personnel de tutelle de Monsieur X ou de Madame Y.

4) Tout adhérent s'engage à signer un formulaire dans lequel il déclare avoir compris l'esprit de
L'Association et s'engage à le respecter.

5) Le mail et le tél de l’Association sont strictement réservé aux adhérents , en revanche tout le monde peut exprimer son point de vue, faire des suggestions ou poser des questions directement sur le blog , il suffit de cliquer sur «  Laisser un commentaire «  au bas de chaque article du blog. http://www.advttutelles.com/





mardi 5 février 2019

Abus tutélaires au Québec



Abus tutélaires au Québec


Mon cher Théo m'a communiqué les coordonnées de l'ADBCP l'association pour la Défense des personnes sous curatelle publique au Québec.


La curatelle publique c'est l'équivalent de notre système de tutelles en France et, tout comme en France et hélas, je le crains, dans tous les pays du monde, les abus tutélaires sont assez nombreux au Québec.

Ci dessous la présentation de cette Association québecoise et le lien vers leur site internet

Notre histoire

Fondé en 1945, le Curateur public du Québec est un organisme étatique au Québec, toutefois, il demeure une entité obscure, caché derrière le secret. Peu de gens le connaissent et ceux qui en sont au courant souvent le méconnaît. Quelques renseignements utiles peuvent être recueillis sur son propre site, mais beaucoup de ses clients ont trouvé que l’information émanant du Curateur public était complaisante et incomplète, ne répondant adéquatement à leurs besoins et porté plus à protéger sa propre image et ses intérêts que d’aider les protégés inaptes et leur famille. Délibérément ou non, il ignore des éléments ou n’y attache pas la même valeur ou poids et les faits peu flatteurs sont simplement épurés sous le prétexte de leur confidentialité.
En 1995, une poignée de clients frustrés constatant que les déficiences systémiques du Curateur public n’étaient abordées par aucune ressource et que personne ne parlait pour eux ont décidé à se donner leur propre voix et à créer leur propre véhicule afin d’aider d’autres personnes composer avec les difficultés du Curateur public et de veiller sur le bon fonctionnement du Curateur public.

Avec peu de surveillance externe sur son fonctionnement, les usagers ne trouvaient secours nul part pour redresser les dérives et étaient laissés pour compte, frustrés. Et, intouchés personnellement par les conséquences des décisions, le personnel n’a aucune motivation d’avouer les ratés ou de changer les méthodes.



Association pour la défense des personnes et de leurs biens sous curatelle publique était mise-sur-pied afin de compléter le portrait tronqué diffusé par le Curateur public en étalant au grand jour le vécu méconnu des clients et d’équilibrer le rapport de forces pour que les gens qui cherchent l’heure juste sur le Curateur public en ont une meilleure compréhension et ceux qui arrivent à s’entretenir avec lui une meilleure préparation.
Couramment, les principes les plus élémentaires de la bonne gouvernance tels que le respect de l’autonomie, la transparence et l’imputabilité étaient bafoués. Dans ce contexte déconcertant les gens, méfiants à juste titre, préféraient des conseils et de l’aide d’une source indépendante du Curateur public, toutefois avec une expérience personnelle. En offrant un site complémentaire l’Association vise à informer et à outiller les gens aux prises avec le Curateur public.

Notre mission n’est pas de doubler les services du Curateur public du Québec ou d’y fournir une alternative mais d’aider et outiller les clients dans leurs rapports avec le Curateur public dans le but d’équilibrer le rapport des forces entre eux. En même temps, elle vise l’amélioration de la performance du Curateur public afin de bénéficier les personnes qui se trouvent obligées de recourir à ses services






dimanche 3 février 2019

Manifestation et grève de la faim devant les locaux de l'UDAF LIMOGES

Je retranscris ce mail de Sébastien

onjours je revien ver vous car je me rend à Limoges pour manifester devant les locaux de l udaf et très certainement entamé une grève de la fain ! Avez vous l envie de soutenir cet acte de désespoir me concernant ? Ce seras à Limoges rue goerge valentin lemoine 87000 Limoges au alantour du 8 et 10 février le jour j attacher à leur grille et une grève de la fain

   Si vous êtes dans la région de Limoges n'hésitez pas à aller le soutenir , merci pour lui !

samedi 2 février 2019

Bonne nouvelle Agnès Buzyn dégage 50 millions d'euros pour la psychiatrie

https://www.justiciablesencolere.com/2019/02/02/bonne-nouvelle-agn%C3%A8s-buzyn-d%C3%A9gage-50-millions-d-euros-pour-la-psychiatrie/https://www.justiciablesencolere.com/2019/02/02/bonne-nouvelle-agn%C3%A8s-buzyn-d%C3%A9gage-50-millions-d-euros-pour-la-psychiatrie/https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/agnes-buzyn-degage-50-millions-d-euros-pour-la-psychiatrie