vendredi 24 mai 2019

Bonne nouvelle : Création d'un Collectif anti abus UDAF





_Création d'un collectif contre les abus de l'UDAF dans le Gers (32)


_ Enfin une initiative intelligente de la part d'une victime de l'UDAF. Pas trop tôt.
_ Même si Monsieur François Raoul n'est pas adhérent ADVT c'est avec plaisir que je relaye sa proposition de créer un Collectif anti UDAF dans le Gers (32) ça fait deux ans que j'essaye d'expliquer que s'il n'y a pas au moins un Collectif anti abus tutélaire par département les choses n'avanceront jamais car seul il est impossible d'avoir raison du mammouth tutélaire.




_ Nathalie Richard l'a fait pour le département du 42, n'hésitez pas à la contacter si vous êtes de cette région

_ Aujourd'hui Monsieur François Raoul de créer un Collectif dans le Gers ( 32) je relaye son mail dans lequel il a l'excellente idée de donner ses coordonnées mail et tél donc n'hésitez pas à le contacter !

_ J'espère que d'autres personnes suivront l'exemple de Nathalie Richard et de François Raoul











Mail que m'envoie Mr François Raoul
Bonjour,

Je voudrais donner deux témoignages sur ce qui se passe à l'Udaf 32 (gers) puisque je suis concerné par deux dossiers l'un de curatelle l'autre de tutelle.Je certifie sur l'honneur détenir la preuve de ce que je vais avancer maintenant et pouvoir la fournir a toute demande ou requisition des autorités le cas échéant.

Le premier dossier concerne la curatelle de ma compagne . Il s'agit ici d'une curatelle renforcée. Ma compagne a été mise durant une période dans une famille d'accueil pour adultes handicapés agéée par le conseil départemental.

Elle a signé alors un contrat d'accueil. J'ai eu la surprise de découvir qu'elle est alors considérée comme employeur de cette famille et qu'elle doit payer les charges patronnales. sauf que: le contrat d'accueil ne contient aucun lien de subordination de la famille d'accueil à ma compagne. Ce n'est donc pas un contrat de travail.

Mieux: il est signé par ma compagne sans aucune trace écrite de la présence de sa curatrice, donc nul de plein droit. Ce qui n'a pas empêché l'urssaf d'encaisser les charges.

Voilà ce que ce permet cetrte udaf.

De plus la curatrice nous a récemment remis les moyens de paiement de ma compagne sans qu'aucun jugement de levée de curatelle soit intervenu.En droit cela a un nom:faute professionnelle lourde.Je produis













ces moyens de paiement à qui veut les voir...



Le second dossier est plus douloureux.



Ma tante, soeur de mon Père, fut sous tutelle suivie par la même Udaf mais pas par le même mandataire.



Le 15 avril 2019 à 10h30 son corps sans vie a été trouvé à son domicile. Le décès remonte au 12 mars 2019 soit un peu plus d'un mois avant.Je tiens les documents à disposition et notamment l'acte de décès.Ces documents démontrent que la tutrice n'a eu aucun contact avec ma tante un mois durant (j'écris contact et non visite la nuance est importante).



Je rappelle que la tutelle est la mesure de protection prise pour les personnes les plus vulnérables. De faiot ma tante avait 71 ans et se trouvait en situation de handicap physique et psychique.



De plus, la non-utilisation de la somme d'argent qui lui était allouée chaque mois n'a même pas alerté la tutrice.



Pier, la cerise sur le gateau: l'Udaf a réglé 4500 euros de frais d'obsèques et n'a même pas fait mettre une croix sur la tombe. J'ai du la poser après l'avoir réalisée.



Si vous êtes dans le gers (32) sur Auch ou ailleurs je cherche a créer un collectif.



Contactez-moi au 0641845255



F.RAOUL-PONTHIEUX



0










Aucun commentaire:

Publier un commentaire