mercredi 9 octobre 2019

suicide : l'hypocrisie de la justice



Suicide l'hypocrisie de la justice .


_ Loin de moi l'idée de faire l'apologie du suicide, mais il me semble

que l'on pourrait évoquer cette possibilité pour soi-même sans être pour

autant taxé d'être un ou une malade mentale.


_Si quelqu'un a le malheur d 'évoquer un éventuel suicide et si cela vient

aux oreilles de la «  justice «  ou de qu'il est convenu d'appeler la justice ,

celle-ci, pour se dédouaner de ses propres responsabilités vous obligera

à consulter un expert psy..

  • Et ce alors que le simple fait d'être obligé de consulter un expert psy

risque justement de vous conforter dans votre idée de suicide.


vendredi 4 octobre 2019

REUNION D 'INFORMATION SUR LES TUTELLES samedi 12 octobre à 15 heures à Colombes




_Prochaine réunion d'information de l'Association de Défense des Victimes des Tutelles :

_Samedi 12 octobre à 15 heures

_A la maison des Associations de Colombes. 4, Place du Général Leclerc.
Colombes 92700.

_Accès Gare de Colombes ou Bus 164 à la Porte de Champerret .

_ Les adhérents A.D.V..T étant dispersés sur tout le territoire national je

communique avec eux via le blog : advttutelles.com sur lequel je relaye

quotidiennement les actions que mène l'Association

_ Mais je pense que des réunions physiques sont indispensables et j'en organise

quatre par an .

_ Les non adhérents qui souhaitent s'informer sur l les tutelles et les actions

que nous menons peuvent assister à ces réunions sans problème.

mardi 1 octobre 2019

les abus tutélaires sont ils minoritaires ?



_ Les abus tutélaires sont-ils vraiment minoritaires ?

_ Chaque fois qu'éclate un scandale lié aux abus tutélaire, la corporation

réagit en bloc pour rappeler que les abus , s’ils existent bel et bien, sont

parfaitement minoritaires...

_ Admettons qu'ils le soient, ce qui reste à prouver un tel argument est

absolument inaudible pour le vulnérable victime de tels abus. C'est à la limite

de l'indécence, on frôle carrément l'obscénité.

_ Mais ces abus sont-ils vraiment minoritaires ? Ces abus, dont on parle de

plus en plus sont évidemment totalement inquantifiables , les ¾ des « 

protégés » souffrent de troubles mentaux assez prononcés et sont totalement

incapables de s’exprimer sur le sujet.

_ Pour les 25% restants, qui eux ont leur tête et voient très bien ce qui se passe

comment et par quel moyen recueillir leur avis ? Et en attendant qu'ils le

donnent cet avis ne serait-il pas biaisé par la crainte de représailles

éventuelles .

_Lire ou entendre dire de façon péremptoire que les abus tutélaires sont

minoritaires est extrêmement horripilant.