mardi 29 novembre 2022

Un immense dégoût

Un immense dégoût. Quand j'ai commencé à m'intéresser aux tutelles il y a quelques années, j'ai d'abord été choquée par le comportement souvent très choquant des acteurs de la tutelle, mais ce qui m'a encore plus sidérée c'est la mentalité « d'assistés » des proches des personnes sous tutelle. Je ne parle évidemment pas de «  tous les proches » je ne les connais pas tous, mais de ceux qui m'ont contactée pour me demander -j'ai envie d'écrire «  quémander »- de l'aide. J'ai vécu sept années épouvantables lorsque ma mère était sous tutelle, et ça a été d'autant plus dur que je vivais avec mon fils qui était malade et nécessitait une attention de chaque seconde mais jamais l'idée de demander de l'aide à qui que ce soit ne m'aurait effleurée. Au grand jamais. Ce qui m'a profondément choquée chez les personnes qui m'ont contactée pour me solliciter et ce alors qu'elles ne font même pas partie de mon association, c'est cette incapacité totale à affronter soi-même un problème, ce besoin de s'en remettre aux autres pour le résoudre. Ces gens-là sont persuadés que tout leur est dû, que les autres sont à leur service... Une passivité, une mollesse incroyables. Mais le pire, le plus écœurant, c'est ce déchaînement de haine de leur part quand vous leur faites remarquer qu'ils pourraient peut-être se prendre en main et agir en adultes... ça les met hors d'eux et les injures, les insultes et les calomnies fusent... «  Vous êtes de leur bord » «  Vous êtes payée par eux ». Et même les menaces «  on va te traîner devant les tribunaux »... J'ai honte pour eux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire