mercredi 16 août 2017

Pascal tient tête au juge des tutelles et évite une tutelle abusive à sa mère


Pascal tient tête au Juge et évite une tutelle abusive à sa mère



Pascal a su tenir tête au Juge et a évité la mise sous tutelle abusive de sa maman


Chers tous, je vous recommande de lire bien attentivement ce post de Pascal.

Et je dédie l'échange ci-dessous à ma mère Odette dont les obsèques ont eu lieu aujourd'hui.

Pascal, médecin : Au sujet de l’exploitation des gens par l’ordre judiciaire sous prétexte de mise sous tutelle abusive, je n’ai eu connaissance que d’un seul cas : et pour cause : il concernait ma mère, à la toute fin de sa vie. Je précise que ma mère ne connaissait aucun problème financier et s’en sortit très bien mentalement parlant, jusqu’à la fin, aidée toutefois par les services municipaux pour ses repas et son ménage. Quand elle eut atteint 90 ans environ, elle reçut, fort étonnée, presque émue par tant d’égards, un psychiatre de la ville voisine qui vint sonner chez elle sans qu’elle eût fait quelque demande que ce soit. Le psychiatre lui déclara qu’il venait au nom de sa fille (ma sœur) qui s’inquiétait pour elle. Ma mère lui ouvrit grand la porte, et l’invita comme on le fait souvent dans le Nord à s’asseoir et à boire du café en mangeant des speculoos. Le psychiatre l’interrogea donc dans cette ambiance confiante, et ma mère le quitta en lui disant que c’était vraiment très gentil à sa fille d’avoir dépêché un médecin, mais qu’il voyait bien par lui-même que tout allait au mieux.


Un peu après, le reste de la fratrie et la demanderesse reçurent un compte-rendu d’examen psychiatrique effectué par un psychiatre « agréé par la justice ». Une expertise à la mords-moi le-nul, pour le médecin que je suis tout autant que ce corrompu. Bâclée, partielle, partiale, picorant des faits déconnectés du contexte, avec un historique de ma mère totalement vicieux, sous prétexte d’épargner son image. Mais surtout une expertise abusive, illégale, car le médecin n’avait nullement été mandaté par un juge pour venir forcer la porte de ma naïve maman, qui ne comprit d’ailleurs jamais qu’elle avait été instrumentalisée.


J’ai écrit au psychiatre, pour protester et le remettre à sa place : dans une poubelle.




Mais cet homme a été se protéger auprès de sa mafia : il a obtenu très facilement de la juge qu’elle rende une ordonnance post-enquête demandant l’expertise psychiatrique de ma mère !




J’ai écrit à la juge qu’elle était corrompue, que je n’assisterai pas à l’audience où serait débattue la mise sous tutelle de ma mère, mais qu’elle allait voir de quel bois je me chauffe (depuis, j’ai trainé devant leurs sales tribunaux toute une autre ribambelle -on devrait inventer le mot « ribanlaide- d’escrocs judiciaires en bande organisée).




Hélas mes sœurs participèrent activement pour l’une et passivement pour l’autre à cette supercherie. Mais la juge n’osa pas demander la mise sous tutelle, ne me répondit jamais, et surtout ne me fit pas poursuivre pour pseudo-outrage à magistrat malgré le nombre de copies en recommandé que je lui prouvais avoir fait pour la dénoncer vertueusement.




Mais pour un cas « sauvé » par ma résistance autorisée, combien de gens se laissent abuser par l’ordre judiciaire légazi, qui ne craint rien et poursuit sa colonisation des gens transformés illégalement en justiciables?




Laure : Eh bien je pense que vous avez évité bien des ennuis à votre maman. mille bravos à vous ! Malheureusement beaucoup de gens ne sont pas aussi réactifs que vous, ils font confiance à la " justice" et tombent dans un piège infernal.. Et quand ils s'en rendent compte, c'est trop tard ! Comme vous m'y avez autorisée je publierai ce témoignage sur mon site.. Vous savez parfois les gens lisent mon site et ils me téléphonent en disant " vous savez, je pensais mettre telle ou telle personne sous tutelle " mais après vous avoir lue j'essaierai de trouver une autre solution. Et ça me fait plaisir....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire