lundi 12 mars 2018

Deux morts très étranges de personnes sous curatelle à Paris et à Bègles

Deux morts très, très étranges :

Il s'est passé en février dernier quelque chose d'extrêment étrange à Paris d'une part, et à Bègles.
Dans les deux cas  les policiers, alertés par des voisins se plaignant d'odeurs suspectes  ont découvert dans leur appartement les cadavres d'une mère et de sa fille...
 Article de Ouest France  20/02/18
Les corps d’une mère et de sa fille, « en état de décomposition », ont été retrouvés lundi par des policiers dans un appartement du nord de Paris, a-t-on appris mardi de source proche de l’enquête.

C’est une infirmière, incommodée par une « odeur suspecte » provenant d’un appartement situé rue de la Villette, dans le XIXe arrondissement, qui a alerté les fonctionnaires.

Sur place, les policiers ont trouvé les corps sans vie d’une femme allongée dans la cuisine et de sa fille pendue à une porte, a précisé la source confirmant une information du Parisien.fr.

La mère de famille est présentée comme ayant été placée sous curatelle.
https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/paris-les-corps-d-une-mere-et-de-sa-fille-retrouves-en-etat-de-decomposition-5577484

Un événement semblable s'est déroulé à Bègles 




2 septuagénaires  sous curatelle ont été retrouvés morts chez eux  dans des conditions étranges 
Même si les journalistes  mentionnent dans les deux cas  que les personnes étaient sous curatelle , il faut me semble t -il  ne pas se livrer à des accusations trop rapides  ou  des insinuations malsaines du genre ' Mais où donc était le curateur '  Cependant , tout le monde le sait ou tout le monde devrait le savoir, il arrive que les curateurs soient négligents au point d'oublier de donner à leurs " protégés " l'argent nécessaire pour se nourrir  ce qui bien sûr aboutit parfois à la mort par inanintion de ceux-ci.
C'est pourquoi il me semble intéressant d'écrire à la Mairie et au Commissariat de Paris 19 ème et de Bègles afin d'en savoir plus sur ces affaires ...

3 commentaires:

  1. Cela aurait pu arriver à notre mère placée sous tutelle à l'ATMP de Rouen.
    Nous avions aucun droit, celui de lui rendre visite à son domicile par exemple car un homme vivait chez notre mère et celui-ci avait tous les droits.
    Un jour ma mère a été déposée aux urgences dans un état de déshydratation et de malnutrition par cet homme qui laissait notre mère enfermée dans son logement pendant des jours.
    Quand nous avons eu le droit de rentrer chez notre mère pour débarrasser ses meubles car l'ATMP l'a placé en Ehpad,UNE HORREUR !!!!
    Soi disant que la tutrice visitait notre mère tous les trois mois, quand nous avons franchi l'intérieur de la maison, une puanteur d'urine et de selle s'en dégageaient et j'en passe.
    Mon adresse mail: bourgeois_brigitte@orange.fr

    RépondreSupprimer
  2. Jean-Thierry Camus (ADVT):
    Cela me semble être du délaissement au sens du Code Pénal art 223-3. Il ne faut pas hésiter à porter plainte. Faute de pouvoir coincer les mandataires devant les juridictions civiles, visiblement acquises à leur cause, il faut essayer par la filière correctionnelle.

    RépondreSupprimer
  3. Dans un premier temps je vais, au nom de l'Association, écrire aux Maires du 19ème arrt de Paris et de Bègles

    RépondreSupprimer