samedi 12 mai 2018

où j'explique pourquoi, à mon humble avis, il faut être très prudent avec " certains témoignages "

Pourquoi je me méfie de " certains " témoignages.


Il me paraît évident  que quiconque , journaliste ou individu lambda  qui souhaite dénoncer les abus tutélaires  a tout intérêt à recueillir le maximum  de témoignages contre ces abus.

Obtenir ces témoignages n'est pas difficile c'est un jeu d'enfant, à la portée de n'importe qui.

En revanche il est évidemment préférable  que ces témoignages soient probants  c'est à dire correctement rédigés, articulés autour d'arguments imparables et surtout de PREUVES.

Or  c'est là où le bât blesse :   Je vais prendre un cas entre mille :  très souvent le " protégé " se plaint de ne recevoir que 60 € par semaine , c'est en effet très peu ! 

Seulement quand on se donne la peine de regarder les choses de plus près  on s’aperçoit  que les revenus de la personne étant de 800€  une fois que la tutrice a payé  le loyer, l'électricité , les charges, les assurances , le téléphone, la mutuelle etc, il ne reste pas de quoi donner plus que 60€

Je sais que certaines personnes  vont me répondre ' Oui mais souvent il y a de l'argent et la tutrice ne le donne pas "
  Ok   bien sûr que cela arrive et qu'il faut le dénoncer !  mais en en apportant la preuve.

 Quand on a les relevés bancaires _ et cela arrive _ il suffit de comparer les revenus et les dépenses  et quand on le fait on s'aperçoit  que parfois, attention je dis bien PARFOIS, j'insiste PARFOIS,  la tutrice ne peut pas donner plus que 60 €.

Je suis la première à dire qu'il faut dénoncer les abus tutélaires et je ne fais que ça, à  raison de huit heures par jour, depuis deux ans   mais je crois qu'il faut être extrêmement prudent , ne jamais prendre ce que les gens vous disent pour argent comptant... Toujours tout vérifier. Check et double check  c'est la règle d'or !

 Parce qu'il faut  quand même un minimum de cohérence : on ne peut pas à la fois accuser les tuteurs de mentir et mentir soi-même , ça ne colle pas ...

Et si on ne le fait pas - c'est tellement plus facile de relayer n'importe quoi sans rien vérifier "  et bien cela risque d'être extrêmement contre productif . Les gens des tutelles ont des yeux partout : quand on relaye des infos qui sont fausses  ils s'en servent contre nous ,  nous traitent de menteurs etc.

Ne pas être rigoureux  c'est donner aux gens des tutelles des armes pour se faire battre.
Personnellement exploité un témoignage sans m'assurer  de l'exactitude des faits que l'on me rapporte et ça c'est un boulot dingue !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire