dimanche 21 janvier 2018

Suppression de la page Facebook de Michel Bouguin

 J'apprends, par l'intermédiaire de Gérard la suppression des pages Facebook de Michel Bouguin.
Honnêtement  je ne pense pas qu'il s'agisse d'une décision prise par la tutelle et ce pour deux raisons
1° Michel avait de la famille un frère et deux enfants et il est très possible  qu'ils aient décidé eux-mêmes de la fermeture des pages de Michel...
2° Chacun le sait, la tutelle cesse au décès.  Donc honnêtement je vois mal la tutrice de Michel ou bien le Juge - qui est automatiquement déssaisi du dossier - demander à Facebook de retirer ces pages...

Par contre , il est évident que les tuteurs et les Juges de tutelle font pression sur les " protégés "  pour qu'ils ne s'expriment pas sur les réseaux sociaux .
Ceux qui le font sont menacés de représailles  hélas souvent  mises à exécution.
Michel a lui-même subi de telles menaces mais il n'a jamais cédé.
Bien au contraire, ses critiques contre le système tutélaire n'en étaient que plus virulentes !
Je profite de l'occasion pour rappeler qu'il reste une zone d'ombre importante sur la mort de Michel.
Le Maire, alerté à 9 heures du matin par des amis FB de Michel  n'a fait intervenir les secours qu'à 8 heures du soir... On l'a retrouvé mort et l'enquête menée par les gendarmes a abouti à la conclusion suivante  mort due à un malaise ou à une chute accidentelle...
Si les secours étaient intervenus plutôt Michel serait peut être necore parmi nous ...

4 commentaires:

  1. Il va de soi que sans ces cruelles privations et agissements visant à lui rendre la vie impossible par des contraintes totalement incohérentes, Michel ne serait pas mort.
    C'était un grand passionné de la nature, un bon vivant. La curatelle renforcée lui est tombée dessus dans le seul but de lui empoisonner l'existence au profit d'autrui.
    La curatrice pouvait tout à fait supprimer toutes ses pages Facebook si compromettantes pour elle, puisque étant intervenue sur les lieux du drame, elle n'a pas manqué d'allumer l'ordinateur de Michel pour lui subtiliser son mot de passe. Ou même demander à Facebook un nouveau mot de passe, comme si ça avait été Michel qui avait été aux commandes de son ordinateur.
    Elle a même pu se saisir de son ordinateur sous prétexte d'avoir à le mettre en sécurité.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne vois pas très bien comment la tutrice aurait pu subtiliser le mot de passe de Michel. Et si oui pourquoi aurait elle attendu aussi longtemps pour supprimer la page ? La tutelle cesse à la seconde du décès si elle avait touché aux affaires de Michel elle aurait commis une infraction très grave et la famille de Michel aurait porté plainte contre elle. De plus, les amis de >Michel Bouguin se seraient manifestés. Les gens des tutelles ont des yeux partout donc je pense qu'il faut éviter les accusations sans preuve ...

    RépondreSupprimer
  3. D'après les informations d'Antony, il semblerait que le compte Facebook de Michel ait été signalé à Facebook. Et il ne faut pas oublier que des pages de Michel avaient été supprimées bien avant et on imagine facilement par qui, comment et pourquoi. Sachant que les amis de Michel ne peuvent de toute façon pas porter plainte faute de preuves. Et une fois le compte de Michel supprimé: pas facile pour ses amis d'arriver à trouver où se manifester...

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer