lundi 29 janvier 2018

Nicole Belloubet, Ministre de la Justice

Nicole Belloubet, Ministre dela Justice...
Nicole Belloubet n'est certainement pas une femme méchante  et elle est probablement animée des meilleures intentions..
Mais les propos lénifiants qu'elle a tenu hier sur le plateau de  Quotidien prouvent  qu'elle n'a rien compris au rejet profond et au dégoût qu'éprouvent les Français par rapport à une justice jugée par eux inefficiente et corrompue.
Elle propose des petites mesurettes, par exemple rendre la justice moins lente et plus proche des Français .. Vaste blague.
Nicole Belloubet devrait se rendre plus souvent sur les réseaux sociaux  pour voir avec quelle violence le système judiciaire français est attaqué par les internautes...
Les justiciables ont vraiment l'impression qu'on se fout de leur gueule , qu'on les méprise, qu'on ne les écoute pas, qu'on ne tient aucun compte de leurs arguments, de leurs preuves, que tout est joué d'avance ... qu'il y a des connivences entre les juges et les avocats, que tout se passe au dessus de la tête des justiciables.
Les gens passent des heures, des mois, des années à constituer des dossiers, à réunir des preuves et quand ils entrent dans la salle d'audience ils sentent tout de suite que tout ça ne servira à rien, que le Juge a à peine lu le dossier, qu'il a déjà pris sa décision... qu'il se fout de vous et de vos arguments comme de l'an 40...

dimanche 28 janvier 2018

Les journalistes ne s'intéressent pas aux tutelles, sniff, sniff !

 J'entends souvent les gens se lamenter et dire " Les journalistes ne s'intéressent pas au problème des tutelles " . ça me fait rire...

D'abord parce que ce n'est pas tout à fait vrai , plusieurs stations ont récemment consacré des émissions ( plus ou moins réussies d'ailleurs ) à ce sujet.

 Pour la télé Arte et la Cinq vont programmer des émissions sur les tutelles en mars et en avril.
 De plus les journalistes, il faut bien comprendre ça ne sont pas des assistantes sociales,  vous n'avez aucune chance de les intéresser si vous n'avez rien de concret et de solide à leur proposer.

J'ai discuté avec plusieurs d'entre eux : ils m'ont expliqué qu'ils étaient souvent sollicités  par des personnes se disant victimes des tutelles mais dont les dossiers étaient totalement inexploitables : Beaucoup d'accusations, de plaintes mais aucun fait précis, aucune preuve tangible...

 Rien ne tombe du ciel : si vous avez des choses vraiment intéressantes à dire  les journalistes les relaieront : Je pense notamment à Nathalie : elle a créé, en région Loire, une Association de Défense contre les Abus tutélaires et elle a réussi  à  convaincre les journalistes de l'intérêt du sujet et à avoir deux articles dans le Presse locale.


Et de toute façon aujourd'hui  les journalistes  ne sont plus si indispensables : Nous vivons à l'heure d'Internet et des réseaux sociaux , c'est là, maintenant que tout se passe...

samedi 27 janvier 2018

La "putainerie tutélaire


 Cliquez sur le lien pour lire ce magnifique pamplet de Philippe K sur la ' putainerie " tutéalaire
La putainerie tutélaire : « "Je" est une chose ».
https://lirenligne.net/oeuvre-a-de…/LirTvAxtpS7HM/0lfmas.pdf

vendredi 26 janvier 2018

Alerte : Les mises sous tutelles abusives se multiplient !

 J'ai reçu hier un coup de fil de Marianne B, de Pau.
Elle était en curatelle simple, suite à une dépression,  et, parfaitement guérie a fait une demande de mainlevée.
Elle a adressé une requête au Juge avec une expertise psy très positive.
Le Juge tarde à répondre mais elle a croisé sa curatrice qui lui a dit de ne pas se faire d'illusion  et que le Juge n'accorderait pas la mainlevée!
Même avec une bonne expertise psy  le Juge écoute plus le curateur que l'expert.
Saloperies de magouilles !
Les gens des tutelles se plaignent d'être débordés  mais les mises sous tutelle abusives ne font qu'augmenter !
Quel système absurde et archi pourri !

J'EN AI MARRE ! PLUS QUE MARRE !

J'EN AI MARRE, PLUS QUE MARRE !

Ce matin  une brave dame a débarqué dans un de mes groupes Facebook UDAF scandales dérives et mafia.
Au lieu de se présenter ou de dire Merci pour l'ajout elle a posté un com super agressif et honteux

 Je reprends ses termes " C'est bien joli tout ça " = Je me fous de ce que vous dites, ce que je veux c'est qu'on parle de moi !
" Personne ne fait rien " Alors là mon sang n'a fait qu'un tour ! Personnellement depuis un an je consacre tout mon temps, toute ma vie , toute mon énergie à lutter contre les tutelles. Si chacun faisait ne serait ce qu'un centième de ce que je fais le problème des tutelles serait réglé depuis longremps.  Et l'autre assistée qui débarque en disant personne ne fait rien ! Moi je vois rouge quand je lis ça !
J'ai créé des sites internet et des pages Facebook pour recueillir des témoignages et les regrouper car je crois aux pouvoirs d'Internet et des réseaux sociaux.
Si les gens sont intéressés par cette démarche ils peuvent rester dans mes groupes  s'ils ne sont intéressés que par LEUR PETIT PROBLEME PERSONNEL ILS PEUVENT DEGAGER, je ne suis pas la Mère Thérésa des tutelles, c'est bien clair ?

jeudi 25 janvier 2018

Changement de curatrice


Bonjour madame,
                                               Le majeure protège sous curatrice renforcée :         Monsieur CXxxx
Address: :Maison de Retraite deXxxx
Cuatrice::Mme Anne  Xxxxxx
Tribunal principal:: Tribunal d’instance de          montmorency
      Aide besoin:Changement de Cuatrice”

                          ( PROBLEM)
   1:injoignable ni par téléphone ni en personne

  2:manque de bonne relation humaine avec
 
   3:elle s’occupe pas bien de lui et ils est pas content avec elle
 
   4:son demands de papier et nécessaire sont
         de la aucune nouvelles(ignoré)
   5:Toujours occupé et n’as la temps pour     
communiqué
   6:pas de rendre de compte et capital à la demand
   7:mal estimation et manque de respect
   8: toute est bloqué à cause détats d’injoingable

Monsieur CXXX as envoyer 2 lettre de recommandation avec accuser de réception a jugé de tutelle pour la Changement de curatelle le mois de novembre et octobre mais ils ya aucune réponse et nouvelle de la juge.
         Merci
                         Samphel
                   Un amie proche de la cœur


Réponse 

Bonjour, 
Merci de votre mail et de votre témoignage.
L juge a un délai de 3 mois pour vous répondre, donc peut être allez vous recevoir une réponse prochainement..
L’attitude de la curatrice est inacceptable et vous avez raison de la dénoncer.
Notre Association de Défense des Victimes des Tutelles va envoyer des dossiers groupés au Ministère de la Justice début mars.
Veuillez trouver ci-joint le lien vers le site de l’Association.

http://www.advttutelles.com/p/fonctionnement-de-lassociation.html
Cordialement.
Laure
























http://www.advttutelles.com/p/fonctionnement-de-lassociation.html

mardi 23 janvier 2018

Quand la tutrice refuse de payer les factures !


Aujourd'hui en   je suis  mise en examen, rien que ça,  pour avoir écrit sur mon site Internet :

" La tutrice  n'a jamais rendu le moindre service à ma mère."
Je maintiens mes dires : 
1° Nommée tutrice en  juin 2014  la tutrice W. n'a jamais, jamais , jamais pris la peine de se présenter à moi.

 Ma mère avait 98 ans et c'est moi  et mon fils qui jusqu'alors nous étions occupés de ma mère. Nous connaissions ses goûts, ses besoins, ses souhaits etc  la tutrice W. est entrée dans la vie de ma mère comme un éléphant dans un magasin de porcelaine sans s'inquiéter du tout d'avoir des informations utiles sur sa " protégée" 

2°  Mes parents avaient un pavillon à Saint-Maur depuis des années je les aidais dans leur comptabilité et, mon père, étant atteint de MDLA c'est moi qui réglais les fournisseurs du pavillon : fuel, système d'alarme etc... 
Dès que W a été nommée tutrice les factures lui ont été adressées à elle et elle ne les payait jamais :  J'étais harcelée de réclamations par les fournisseurs qui me connaissaient depuis des années et savais que moi je les payais rubis sur l'ongle ! 
J'étais extrêmement peinée pour le chauffagiste , ces gens là font un métier difficile, ils n'ont pas la petite feuille de paye qui tombe à la fin du mois : je sais ce qu'ils ressentent car moi-même j'ai un statut de travailleur indépendant et quand il y a des impayés pour nous c'est vraiment la galère... Qu'aurait dit Madame W. si elle n'avait pas reçu son petit chèque en fin de mois ???? Pourquoi faisait elle subir ça aux autres ??? Son attitude me rendait folle de rage ! 
D'autre part  le dernier des crétins sait qu'il faut mettre un pavillon hors gel en hiver !
 Finalement le chauffagiste Long, n'étant pas payé a refusé de faire  les livraisons, alors j'en ai pris un autre le chauffagiste Lamothe :   là aussi  Madame Walter refusait de payer les factures !

Alors j'ai passé mon temps à envoyer des RAR à la tutrice et au Juge des tutelles  pour demander à ce que les factures soient payées !  Ils n'ont jamais répondu !
_  De même   La Société de système d'alarme du pavillon  m'a envoyé une relance avec menace de poursuites judiciaires si les factures n'étaient pas honorées !
Là aussi le dernier des crétins sait qu'on ne laisse pas un pavillon non habité sans système d'alarme !  Et moi je vivais dans l'angoisse de ce qui pouvait se passer !
 C'est extrêmement stressant de vivre dans l'angoisse parce que quelqu'un qui est payé pour faire un job ne le fait pas. 
3° La pharmacie des Canadiens à Saint Maur des Fossés  envoyait aussi des relances parce que les factures de médicaments n'étaient pas payées !
4°  Une société de nettoyage gardait les vêtements de ma mère , la facture avait été payée mais ils avaient besoin du bon d'accord de la tutrice pour les restituer  !!!!!!!    Je n'ai pas arrêté d'envoyer des Fax et des RAR à la tutrice qui a mis  8 mois, je dis bien 8 mois à signer ce bon d'accord !!!!! Et le pire c'est qu'entre temps _ comme la Directrice de la Maison de retraite lui avait signalé que ma mère n'avait plus de vêtement _ la tutrice ne va rien trouver de mieux que de lui en faire acheter, qui d'ailleurs n'étaient pas du tout à sa taille !
Est ce qu'il n'y a pas de quoi devenir dingue quand on voit des choses comme ça ?????
Alors je suis allée voir des avocats ' tutelle '  J'ai payé très cher des consultations  pour m'entendre dire ça  
" Mais Madame, les tuteurs sont débordés, ils croulent sous les dossiers, alors c'est normal qu'ils mettent longtemps à payer les factures ! 
 Alors j'ai décidé de publier tout ça sur Internet  pour attirer l'attention sur le fait que certaines tutelles sont un véritable foutage de gueule !
 Et on m'accuse de diffamation et on me met en examen !!!!!!!!!!!!!!!!!!   
Pourtant j'ai toutes les preuves de ce que je dis :   Les relances des fournisseurs, les courriers RAR que j'ai adressées à la tutrice et au Juge des Tutelles et au Procureur de la République  et c'est moi qu'on met en examen !!!!!!!!!

L'UDAF ! Ecore l'UDAF ! Toujours l'UDAF !

 L'UDAF de Melun frôle la mise sous tutelle !

A lire de toute urgence !


dimanche 21 janvier 2018

Envoi de dossiers groupés à la Ministre de la Justice avant le 18 mars

ENVOI DE DOSSIERS GROUPES AU MINISTRE DE LA JUSTICE

0
 Lors de la tenue des Assises de la Protection juridique du 8 novembre dernier la Ministre de la Justice a reconnu publiquement que la loi de 2007 sur la réforme des tutelles n'était pas appliquée et elle a ordonné l'ouverture d'une enquête sur l'absence de contrôle des tuteurs.
C'est la première fois qu'un Ministre de la Justice admet que le système des tutelles déraille.
Dans ce contexte notre Association  va faire parvenir à la Ministre, avant le 18 mars prochain,  un envoi de dossiers groupés.
Pour que cet envoi soit efficace il faut que les dossiers soit " béton" , voici quelques suggestions
_ 2 pages maximum
_S'exprimer de façon précise, claire et intelligible
_ Respecter la syntaxe et l'orthographe.
_ Ne jamais accuser sans preuves à l'appui.
_ Ne pas oublier de rappeler les promesses faites par E.Macron concernant les tutelles quand il était candidat.
- Rappeler aussi le Rapport accablant de la Cour des Comptes de 2016, celui du Défenseur des Droits et les déclarations de Nicole Belloubet lors des dernières assises.

Suppression de la page Facebook de Michel Bouguin

 J'apprends, par l'intermédiaire de Gérard la suppression des pages Facebook de Michel Bouguin.
Honnêtement  je ne pense pas qu'il s'agisse d'une décision prise par la tutelle et ce pour deux raisons
1° Michel avait de la famille un frère et deux enfants et il est très possible  qu'ils aient décidé eux-mêmes de la fermeture des pages de Michel...
2° Chacun le sait, la tutelle cesse au décès.  Donc honnêtement je vois mal la tutrice de Michel ou bien le Juge - qui est automatiquement déssaisi du dossier - demander à Facebook de retirer ces pages...

Par contre , il est évident que les tuteurs et les Juges de tutelle font pression sur les " protégés "  pour qu'ils ne s'expriment pas sur les réseaux sociaux .
Ceux qui le font sont menacés de représailles  hélas souvent  mises à exécution.
Michel a lui-même subi de telles menaces mais il n'a jamais cédé.
Bien au contraire, ses critiques contre le système tutélaire n'en étaient que plus virulentes !
Je profite de l'occasion pour rappeler qu'il reste une zone d'ombre importante sur la mort de Michel.
Le Maire, alerté à 9 heures du matin par des amis FB de Michel  n'a fait intervenir les secours qu'à 8 heures du soir... On l'a retrouvé mort et l'enquête menée par les gendarmes a abouti à la conclusion suivante  mort due à un malaise ou à une chute accidentelle...
Si les secours étaient intervenus plutôt Michel serait peut être necore parmi nous ...

vendredi 19 janvier 2018

Courrier à Hadell Chamson, délégué de la Fédération nationale des Associations tutélaires


 Association de Dfense des Victimes des Tutelles,                          19/01/2018

Monsieur Hadeel Chamson, délégué de la FNAT.        6 rue  de la Rochefoucauld. Paris 75009

Nous sommes très nombreux à avoir été scandalisés par votre intervention  sur l'antenne de la station Vivre FM  du 17 janvier 2017 lors de l'émission conscacrée aux tutelles/curatelles.

Plusieurs intervenants ont fait part de leur déconvenue par rapport à leurs associations tutélaires entre autres Liliane qui a expliqué comment son fils , handicapé, avait en fait été spolié par l'UDAF. Elle a également expliqué que le Juge des Tutelles avait couvert les exactions de cet organisme.
Vous lui avez alors brutalement coupé la parole - tout comme d'ailleurs aux autres intervenantes qui exposaient des cas similaires - et vus avez déclaré, je vous cite
" Je ne peux pas vous laisser dire que le Juge des Tutelles couvre de tels faits "

Elle vous a d'ailleurs adressé juste après, toutes les preuves via des documents authentiques, par mail à votre adresse professionnelle : nous espérons que vous les avez reçus et aimerions vos commentaires ... car si le rapport du TI de Villeurbanne dont nous avons tous connaissance, ne tombe pas sous le coup d'un faux, dans son contrôle comparé au gestion de gestion de l'UDAF 2009, alors qu'est-ce ??

Et bien nous  les victimes des tutelles  on ne peut pas vous laisser dire de telles énormités Monsieur Chamson :  Lisez de sucroît le rapport de la Cour des Comptes de 2016 qui dénonce l'absence de contrôle des tuteurs ! Lisez le rapport du Défenseur des Droits qui dénonce les mêmes faits ! 
Et vous nous avez servi  votre immuable speech  " les  tuteurs sont très contrôlés, il y a le >Juge des tutelles, il y a ci, il ya ça et bla bla... "
Nous en avons plus qu'assezd'entendre   des professionnels tenir ce genre de propos contribuant à tenir le public dans l'ignorance, parce que ces contrôles n'existent qu'en théorie et absolument pas dans la réalité !!!!! pour les organismes tutélaires tels que les UDAF notamment
 NOn, non  et non les tuteurs ne sont pas contrôlés  en tout cas  pas dans la réalité ! Et d'ailleurs la Ministre de la Justice vient d'ouvrir une enquête sur le sujet, ignoriez vous cela ? Vous vous êtes bien gardé d'en parler lors de l'émission de Mercredi !!!!

Voyez vous Mr Chamson ma mère s'est faite massacrer par son tuteur,  j'ai signalé au Juge tous les manquements de cette MJPM :   factures non réglées entraînant des menaces de poursuites judiciaires contre ma mère,  comptes de gestion non remis ,  justificatifs de dépenses jamais fournis etc. etc.    Jamais le Juge n'a répondu à mes nombreux courriers  sauf pour me menacer de représailles !!!!
Désormais  la prochaine fois que nous vous entendrons vous ou un des représentants du système tutélaire tenir des propos aussi mensongers sur les ondes  nous n'hésiterons pas à saisir collectivement le CSA.

Pourquoi les Associations anti-tutelles ont elles échoué jusqu'à aujourd'hui ?



Pourquoi les Associations anti tutellles ont elles échoué jusqu'à aujourd'hui ?




Première constatation le scandale des tutelles existe depuis près de 30 ans et il y a eu très peu d'Associations qui se sont créées... Pourquoi ?

Après la sortie du livre de Valérie Labrousse " les Déossédés " Valérie Labrousse a été contactée par des centaines et des centaines de personnes qui lui demandaient de leur venir en aide ... Elle leur a conseillé de créer des Collectifs ou des Associations mais son conseil n'a pas été suivi... Pourquoi ? Mystère ! Bien sûr les gens sont dispersés à travers la France mais avec Internet et les réseaux sociaux il leur est possible de se rencontrer et d'agir de concert.

Souvent les victimes utilisent les réseaux sociaux uiquement pour râler et pleurnicher sur leur sort sans jamais tenter de regrouper leurs actions...

Rabâcher ses petits malheurs perso n'a jamais fait avancer les choses.

Malgré tout, il y a bien eu quelques associations qui se sont créées mais qui n'ont guère fait bouger les choses. Pourquoi ?

Tout simplement parce que les gens sont beaucoup trop passifs. En général ils ont tendance à se dire que l'Association va régler leur petit problème perso d'un coup de baguette magique.

Ces gens ont souvent dépensé des fortunes en avocats sans aucun résultat et ils ont la naïveté de croire qu'une fois leur petite cotisation de 30€ payée, L'Association va quasi magiquement trouver la solution ....

Et bien non, ça ne se passe pas comme ça : Une association n'a de sens et ne peut être efficace que si ses adhérents participent de façon active.

La première des choses est d'avoir un dossier solidement constitué avec des faits précis et des preuves indéniables, or, je suis désolée de le dite mais c'est la pure vérité, les dossiers sont rarement béton et beaucoup sont remplis d'imprécations et d'accusations sans aucun fait précis et sans la moindre preuve. Ils sont donc totalement inexploitables.

A mon humble avis, avant de critiquer les avocas " tous pourris " et les Associations " toutes des incapables " les gens feraient mieux de se constituer des dossiers intelligement montés....

C'est bien joli d'attaquer tout le monde, les tutelles, les avocats, les Associations , tous des Nuls et des vendus n'est-ce-pas ??? Personnellement je pense que les choses sont un peu plus complexes que ça... Quand on voit des gens se déchaîner contre une Association et se répandre en diffamations et en calomnies contre elle on se dit que les salauds et les ordures ne sont pas que dans le camp des tutelles.

mercredi 17 janvier 2018

Vos réactions à l'émission de Vivre FM sur les tutelles



Que penser de l'émission Tutelles sur VIVRE FM 93.9 ce matin ?

Pas que du bien.

http://www.vivrefm.com/podcasts/emission/5

Cette station de radio m'avait contactée, il y a quelques jours pour que je leur donne les coordonnées de personnes pouvant témoigner sur la tutelle.

Je leur ai donné les noms de trois personnes, celles-ci sont bien passées à la radio et ont expliqué les dégâts causés par leurs tutelles respectives.

Elles se sont très bien exprimées mais il y a vait là un représentant de la FNAT ( fédération des Associations tutélaires) qui leur a coupé la parole en laissant entendre qu'elles mentaient.

Ce représentant des Associations tutélaires a déclaré que les tuteurs étaient parfaitement contrôlés par les Juges et les Greffes et que s'ill y avait bien eu des scandales dans le passé aujourd'hui tout était rentré dans l'ordre .

Bref question tutelle tout baigne nous dit la FNAT !!!!!!

HONTEUX !

Voici un aperçu des réactions des personnes invitées à cette émission et de ceux qui l'ont écoutée

Caroline : emission hallucinante : de pauvres gens un peu naïfs risquent de demander à se faire placer sous tutelle ou curatelle, croyant qu'ils seront aides, alors qu'ils seront dépossédés et enfoncés un peu plus la tête sous l'eau. Cette emission m'a donné envie de vomir.

Liliane : Je réinterviens pour vous informer qu'une certaine Mme Mathilde GUEGUIN Directrice de structure est intervenue ce matin (celle qui prétend que les comptes pivot n'existent pas). De ce fait j'ai demandé à cette radio, les coordonnées de cette femme qui est aussi en photo sur leur site pour l'émission. Leur réponse ne s'invente pas : Désolée mais cette personne a préféré utilisé un pseudo pour ne pas être reconnue !

Paul : En même temps, avec des intervenants représentant les assos de tutelles, il ne faut pas s'attendre à une franche transparence. C'est toujours du triple face : la vitrine pour le chaland, la boutique pour le commerce et l'arrière-boutique pour partager le bénéfice avec les comparses, les rabatteurs et les parrains du système.

Nathalie Moi également, je n'ai pas apprécié du tout cette emission, on nous laissait pas la parole, on nous coupait sans que l'on puisse reprendre la parole et on nous racroche au nez sans rien comprendre, je n'ai pas eu le temps de parler de mon avocat, de mes comptes de gestions de l'UDAF, et de la nouvelle association qui doit voir le jour tres prochainement ATAL42 RHONE ALPES AUVERGNE (ABUS TUTELAIRE ACTION LOIRE /RHONE ALPES AUVERGNE.

Nathalie Richard J'ai d'ailleurs recontacter la radio, et ai pu parler avec le rédacteur présent à l'émission, je lui ai dit ce que j'en pensais, qu'on avait l'impression que les personnes invités sur le plateau savaient à l'avance ce qu'ils avaient à dire et ne prenaient presque meme pas la peine d'écouter les témoignages, déçue, je lui ai dit, il en était désolé, mais soit disant avait un chréno horaire à respecter !!!

Bref, je suggère que nous écrivions en masse à cette radio pour dire que l'émission nous a choqués et déçus !

Comme toujours la parole des victimes a été méprisée.et écrasée.

Que penser de l'émission de Vivre FM sur les tutelles ?

 Que penser de l'émission Tutelles sur VIVRE FM 93.9 ce matin ?
Pas que du bien.
Cette station de radio m'avait contactée, il y a quelques jours pour que je leur donne les coordonnées de personnes  pouvant témoigner sur la tutelle.
Je  leur ai donné les noms de trois personnes, celles-ci sont bien passées à la radio et ont expliqué les dégâts causés par leurs tutelles respectives.
Elles se sont très bien exprimées mais il y a vait là un représentant de la FNAT ( fédération des Associations tutélaires)  qui leur a coupé la parole en laissant entendre qu'elles mentaient.
Ce représentant des Associations tutélaires a déclaré que les tuteurs étaient parfaitement contrôlés par les Juges et les Greffes et que s'ill y avait bien eu des scandales dans le passé aujourd'hui tout était rentré dans l'ordre .
Bref question tutelle tout baigne nous dit la FNAT !!!!!!
HONTEUX

Le point sur les expertises psychiatriques

Je vous recommande très vivement la lecture de l'article ci dessous  qui fait un point très intéressant  sur les expertises psychiatriques

Il est très bien écrit, très bien documenté et très bien argumenté


http://www.jafland.info/post/2008/07/28/Est-on-oblige-de-se-faire-psychiastrologiser-sur-demande-du-JAF

mardi 16 janvier 2018

Comptes de gestion non rendus : Dégagez le MJPM !



Voici une intéressante suggestion de Jean Thierry, adhérent ADVT




Cf sur legifrance.fr. L'article 510 alinea 3 du Code Civil dit qu'un tuteur DOIT rendre compte de sa gestion à tout majeur protégé de plus de 16 ans. Je propose :
1) de noter le 31 mars 2018 dans nos agenda,
2) si nos protégés n'ont pas reçu les comptes de gestion QUE L'ON A DROIT DE LES AIDER A CONSULTER nous agirons tous en même temps
3) dresserons la liste des n° de dossiers, villes et nom des MJPM qui n'auront pas répondu à nos requêtes
4)Retour de cette liste à la Garde des Sceaux via Mr Hetzel.
5) Car si la Garde des Sceaux nous promet au Journal Officiel de contrôler 7000 dossiers, on ne sait pas comment elle sélectionnerait au hasard ceux qui posent pb.
Nous sommes en République, en République le Peuple est souverain. Et le Peuple, c'est nous !
La Garde des Sceaux ne peut pas gouverner toute seule. C'est promis nous allons l'aider à faire son travail.... et jusqu'au bout.
Rêvons un peu : en 2018, tous les MJPM qui ne rendent jamais leurs comptes doivent être radiés. Utopique ? Non. Très réaliste à condition de prendre les affaires en mains. Nous avons toutes les infos pour cela. Ne nous privons pas de les exploiter collectivement.
De surcroit, nous battre collectivement, tous ensemble et en même temps nous mettra du baume au cœur. Et nous en avons bien besoin.
Bonne année 2018 à tous. L'heure du dégagisme tutélaire a sonné !

lundi 15 janvier 2018

Les représailles d'une Juge des tutelles



Les représailles d'une Juge des tutelles




Courrier de Daniel de Lyon

plus on est ,plus on pourra

combattre ces prédators et faire condamner les tuteurs véreux et les assoces pourries ; voilà me concernant ,avec ma soeur , son tuteur a ete

changé ;le chef de service de grim a changé aussi ,et elle à une nouvelle tutrice qui au 1er abord à l'air plus réglos ,mais compte tenu que ma

frangine à été spoliée ,le compte de gestion 2016 meme pas controlé et signé ni par le greffier,le tuteur ancien ,la juge des tutelles ,celà peut

te donner une idée qu'elle n'as plus d'argent ,en plus soi-disant elle aurait un trop perçu de 20000eur et bien sur ma soeur est informée de rien

alors que c'est eux qui gere son pognon ,grim ,la carsat ,la trésorerie et qu'ils ne se soit rendu compte de rien me laisse perplexe ,car ma soeur

n'est pas responsable de leurs conneries si ,si il y a eu trop perçu laure car je l'ai laissée en positif de 25800eur en 2015 et qu'elle est en moins

sur le compte de gestion ; tu saisie laure , je suppose grandement la corruption du tuteur qui n'est plus là ,et pour cause car prendre un nouvel

avocat pour tout expertiser ses comptes couteras une petite fortune ,et j'ai utilisé mes dernieres "cartouches" pour la defendre ,et vu que mes économies

personnelles ,(j'en avais peu) ont fondues comme neige au soleil ,je ne peux plus rien faire vu que j'ai éssayé de reprendre la tutelle que cette juge diabolique

m'avait retirée suite à un courrier lui reprochant son manquement a ses obligations ,j'ai été en procedure car j'ai tout fait pour ma soeur ,mais je suis tombé sur une avocate incompétente ,qui m'as fait perdre le proces à cause d'elle , en fournissant les conclusions pendant l'audience et m'as demandée (un supplement sans m'avoir prevenu et sans convention d'honoraire de 2000eur) ,ce qui n'as pas permi de débat contradictoire ,donc çà continu comme avant ,mais je n'abandonne pas ma frangine qui est desormais entre les mains de ces salauds de grim ,de cette assoce mortifére aussi comme l'udaf ,mais sous couvert de cette molosse de juge ,un vrai pittbull, pire qu'un rotweiller qui ne controle rien ,et pourtant j'ai tout fait laure ,j'ai vu plusieurs personnes susceptible de nous aider de la mairie

responsables ,j'aie écris au maire de lyon ,mais rien ,rien car le probléme des tutelles les génent tous ces intouchables qui ne prennent pas conscience de cette grave réalité , mais je vais monter jusqu'a la cour européenne car çà suffit de voler les vieux et handicapées ,c'est indigne de ce pays européen honteux !!!




PS: quand j'étais tuteur jusqu'en 2015 , j'avais un controle touts les six mois ,par la MDR ,et tous s'est toujours tres bien passé ,ma soeur manquait de rien ,mais

quand cette juge que j'ai véxée m'as enlevée la tutelle ,çà a été waterlo , avec l'assoce grim qu'elle a désignée ; en fait elle à détruit notre famille ,car étant intégre et honnete ,celà m'as declanché un choc post-traumatique ,et ma frangine ne se léve plus depuis car elle n'as jamais rien acceptée ,elle ne voulait que son frére ;

les dégats sont considerables sur nous qui avons plus de 65 ans !! bisous LAURE , confirme ou tel moi entre 12/14H car suis insomniaque . Daniel ton ami qui se battra jusqu'au bout pour que cesse ces prédations inadmissibles car toutes les familles peuvent etre touchées par ces voyoux ,cette vermine qui se croit

intouchable car ce sont des vrais fumiers et de vraies ordures qu'ils faut éradiquer absolument !! a bientot ,confirme please merci daniel Clin d'œil

,e anbonne année chére LAURE , le15/01/18

dimanche 14 janvier 2018

Peut-on aider individuellement les victimes des tutelles ? ou est-ce une chimère

Peut-on aider individuellement les victimes des tutelles ?
Que veut une victimes des tutelles ?   soit  un changement de tuteur soit une mainlevée.
Dans les deux cas  le JDT est hélas seul juge et aucun intervenant extérieur ne pourra agir en faveur de la victime.
On peut à la rigueur aider une personnes à trouver des arguments, l'aider dans la rédaction d'un courrier mais ça s'arrête là.
 Dans la plupart des cas les avocats eux-mêmes ne peuvent pas faire grand-chose
Je vois parfois passer sur les réseaux sociaux des témoignages de personnes se vantant d'avoir ' sorti des victimes des tutelles de cette merde ' . Ah oui ???  j'aimerais bien savoir comment ils ont fait... D'ailleurs quand on leur pose la question ces gens-là ne répondent tout simplement pas.
Et même en admettant qu'une fois sur 1 million une personne étrangère à la tutelle arrive à infléchir la décision du Juge, cela reste infiniment " anecdotique " ...
Ce qu'il faut c'est lutter contre le système des tutelles dans sa globalité  .  Tout le reste c'est du blabla et de la foutaise.

Mais lutter contre le système des tutelles dans sa globalité ça demande beaucoup de temps et d'énergie c'est peut-être pour ça que ça en rebute beaucoup...  pourtant, si on se donne la peine de réfléchir deux secondes on se rend vite compte que c'est la seule chose à faire...

Je pense pour ma part qu'il est possible de lutter contre ce système à condition que les gens ne soient pas obnubilés par leur petit cas personnel et prennent un peu de hauteur...

samedi 13 janvier 2018

Logiciels truqués de l'UDAF la réponse du Ministre Bruno Le Maire

 Dire du mal de l'UDAF   c'est bien , agir c'est mieux.
J'ai écrit il y a quelques mois  au Ministre de l'Economie au sujet des logiciels truqués de l'UDAF,  il a transmis au Ministre dela Justice .
A mon avis  les personnes grugées par l'UDAF  devraient s'organiser : constituer des dossiers avec des PREUVES,  les regrouper ( les plaintes collectives ont beaucoup plus de poids que les plaintes individuelles ) et les médiatiser.
Râler ne sert à rien, si les actions ne suivent pas.
Il faudrait aller faire une manifestation devant les locaux de l'UDAF, les journalistes me demandent toujours pourquoi les gens ne l'ont pas encore fait...
Ci dessous le courrier que nous avons adressé au Ministre de l'Economie et la répoonse qu'il nous a adressée.

Association de Défense des Victimes des Tutelles
A Monsieur Bruno Le Maire, ministre de L'Economie.
Objet :  Demande d'enquête concernant les logiciels truqués utilisés par les associations tutélaires.

Conscient de l'exaspération croissante des Français  par rapport à la corruption dans le monde politico-judiciaire, Emmanuel Macron, quand il était candiat à la Présidence, avait promis de " moraliser " la vie politique.
Il serait temps que le Président tienne ses promesses et pour ce qui est de votre domaine , Monsieur le Ministre, il est largement temps d'ouvrir une enquête sur les agissements  des associations tutélaires UDAF en tête.
En haut lieu tout le monde le sait depuis longtemps, les soi-disant ' protégés ' sont en fait spoliés par ceux-la même qui sont payés pour protéger leurs biens...
Nous recevons à l'Association de Défense des Victimes des tutelles des plaintes de plus en plus nombreuses concernant l'absence de contrôle des Comptes de gestion des tuteurs et le développement des logiciels truqués permettant aux tuteurs de détourner les biens de leurs  "protégés " est une pratique d'autant plus honteuse qu'elle est faite sur le dos de " vulnérables " qui n'ont aucun moyen de se défendre puisqu'ils sont livrés pieds et poings liés à des tuteurs qui peuvent faire d'eux ce qu'ils veulent.
Les greffiers des Tribunaux d'instance tout comme les Juges de Tutelles qui sont supposés contrôler les tuteurs ferment curieusement les yeux sur les pratiques scandaleuses de ces derniers...
En matière de détournement et de logiciels truqués l'UDAF est championne mais les associations tutélaires et les Mandataires judiciares ne sont pas en reste bien au contraire.
Il nous paraît urgent  que le Ministère de l'Economie ouvre enfin une enquête digne de ce nom sur ces détournements de bien et sur l'utilisation frauduleuse des logiciels par les associations tutélaires.
Nous souhaiterions vivement être reçus par vous afin de vous présenter les dossiers  qui sont en notre possession.
Il serait aussi souhaitable que le fisc s'intéresse de plus près aux Mandataires judiciaires des Majeurs Protégés. j'ai eu un entretien avec une personne qui a longtemps travaillé aux impôts et qui m'a appris que certaines professions  notamment celle des MJPM ne faisaient jamais l'objet de contrôles fiscaux... Ordre venu d'en haut paraît-il !
Je vous remercie de l'attention que vous voudrez bien porter à nos légitimes revendications.
Veuillez agréer, Monsieur le Minsistre, l'expression de ma considération distinguée.






jeudi 11 janvier 2018

Quand le tuteur vous prend pour un c.....

Un extrait du magnifique opus de Philippe.b.y. kie  "Je " est une chose

en novembre, je signale au tuteur  que la question de mon déménagement risque de se poser. Courant 2014, mon propriétaire s’est en effet permis, un ensemble d’actes indélicats. Je résume :
1. Tripatouillage peu clair avec les allocations de la CAF.
2. Encaissement de chèques indus dont il ne m’a pas restitué le mvant mon refus de lui régler ces sommes, propos téléphoniques inacceptables.
5. Suite à ceci, je lui ai envoyé une LRAR, restée sans réponse. (J'espérais naïvement des excuses).
Ça fait partie des vicissitudes de la raison ordinaire. Quand ils savent ne rien risquer, ça amuse les nabots de tourmenter leurs contemporains, de leur point de vue,  être «  normal » consiste à passer son temps à pourrir la vie de ceux qui ne le sont pas.
Au cours d'un entretien avec Mme C*, début décembre, j'aborde la question de ces rapports tendus avec mon bailleur. Disposant d'une copie de la lettre en question, la mandataire me confie qu’elle a rencontré ce monsieur et ne le trouve pas malhonnête. Elle a pourtant en mains les éléments qui établissent les indélicatesses de mon loueur ! 
Moi : Mais enfin, vous avez les preuves !
vait dû en passer

vait dû en passer par là. (Moi qui, n'ai pas connu le moindre souci avec ma banque depuis des années !)
Examinons la vision qu'a du respect le P* en remettons les faits dans l'ordre :
a) Quand je dis quelque chose, serait-ce anodin, on le met en doute ;
b) je veux un carnet de chèque à mon nom pour mes dépenses privées, il paraît que ce n'est pas possible, mais « on » ne me dit pas pourquoi ;
c) il y a des problèmes de transfert des comptes auxquels je suis étranger, mais c'est de ma faute ;
d) « on » ne me dit pas pourquoi je dois emprunter 600 € alors que j'ai remis un chèque de plusieurs milliers d'euros qui ont dû être encaissés depuis belle lurette, mais c'est encore de ma faute ;
e) mon loueur essaie de me filouter mais ce n'est pas grave puisqu'il est honnête.
À ce propos, lorsque un peu plus tard je m'étonnai, en l'en blâmant, de ce qu'elle arrive à trouver honnête mon propriétaire alors quelle avait les preuves de son indélicatesse, que me répliqua-t-elle ? « Je nai pas dit quil était honnête, jai dit quil nétait pas malhonnête » ???
Quand je demande à Mme C* si elle ne me prendrait pas pour un « con », elle me répond froidement : « pas du tout ! » en me prenant pour un « con ».


Passionnant article sur la profession d'avocat !

http://vigiecitoyenne.fr/2017/12/16/profession-avocat-rapport/

mercredi 10 janvier 2018

Patrick Hetzel et Nicole Belloubet , suite

Patrick Hetzel et Nicole Belloubet

Jean Thierry, adhérent ADVT :
Objet :Oubli : Message de Monsieur Patrick Hetzel

Bonjour Madame,

Par un courrier du 7 décembre 2017, Monsieur Hetzel m'a répondu en joignant la pièce ci-jointe.

Qui dit que la Garde des Sceaux contrôlerait en particulier des actes patrimoniaux dit qu'elle s'intéresse en particulier :
- aux inventaires des biens des majeurs,
- aux comptes de gestion annuels que les MJPM doivent remettant, au plus tard le 31 mars au JT pour l'année civile précédente, + justificatif de toute opération de plus de 200 Euros ttc.

Et comptes de gestion de copie à donner aux majeurs protégés, vu l'article 510 alinéa 3 du Code Civil.

D'où mon idée du tableau et d'une campagne de contrôle par nos soins, car rien ne dit comment la Ministre entend s'y prendre pour sélectionner les 7000 dossiers qu'elle contrôlerait.
Car, si par hasard, la ministre passe à côté des cas qui posent pb et répond " circulez il n'y a rien à voir", charge à nous de montrer qu'elle n'a pas regardé là où il fallait.

Concernant la question : "où sont stockés ces actes ?" on en reparlera plus tard. L'étude que j'ai réalisé sur les logiciels de gestion des tutelles peut intéresser le Parquet National Financier ou un service de Police Financier. Il y a trop de choses bizarres là autour et trop d'argent venu dont on ne sait où. Si quelqu'un à l'ADVT a une idée à qui transmettre mon étude, merci de me tenir au courant. Ca serait intéressant de creuser le sujet, tout seul je ne peux pas aller plus loin. Vous n'avez pas la dernière version de mon document.

Cordialement.
Jean Thierry

Ma réponse 
La réponse de Patrick Hetzel est celle qu'il m' adressée  après le courrier que lui a adressé l'Association au sujet de la non application de la loi de 2007
Il faut reconnaître qu'il a été extrêmement réactif et efficace puisque Nicole Belloubet a fait diligenter une  enquête    mais reste la question du ' contrôle  du contrôle ' et le risque du ' circulez y a rien à voir..  Un organisme indépendant de l'appareil tutélaire devait bien sûr  être chargé de ce contrôle, j'ai écrit à la Ministre à ce sujet  et nous ne devons pas hésiter à revenir à la charge et à la tanner..
Pour les logiciels truqués de l'UDAF  j'ai écrit il y a trois mois au Ministre de l'Economie  qui m'a répondu ( j'avais publié sa réponse sur le blog ) que ce contrôle  relevait de la compétence du Ministre de la Justice. et qu'il lui transmettrait notre demande.

Laure


mardi 9 janvier 2018

Le tuteur du mari de Brigitte impose le divorce pour ' altération du lien conjugal '

Le tuteur impose le divorce pour altération du lien connjugal

Je relaye le témoignage de Brigitte, adhérente ADVT.
Il y a quelques années le mari de Brigitte a été atteint d'une maladie neuroligique  puis à peu sombré dans l'Alzheimer.
Brigitte s'en est occupée autant qu'elle l'a pu , elle était sa tutrice, mais épuisée par son travail, ses enfants  et les soins qu'elle devait prodiguer à son mari, Brigitte a demandé, si j'ai bien compris, à être déssaisie de la tutelle.
Le nouveau tuteur a choisi  pour le mari de Brigitte un établissement hors de prix  mais où les pensionnaires ne sauraient pas bien traités pour autant.
12 plaintes auraient été déposées contre cette Maison de retraite.
Le Directeur de la Maison de retraite et le tuteur refusent toute communication avec Brigitte et lui accordent un droit de visite " au compte goutte ".
Lorrsque Brigitte a fait part au Directeur des diverses maltraitances dont est victime selon elle son mari dans cet établissement,celui-ci l'a menacée de représailles.
En novembre 2016 le tuteur demande le divorce pour ' altération du lien conjugal ' et demande que la maison qui est pourtant au nom de Brigitte soit vendue de façon à financer la Maison de retraite.
Selon Brigitte, cette décison de divorce, qui lui est imposée par le tuteur serait contraire à la volonté de son mari, tout comme l'expulsion de Brigitte de la maison familiale.
Donc d'un côté le tuteur et le Directeur de l'Ehpad font tout pour réduire les droits de visite de Brigitte et de l'autre côté ils se servent de cet argument pour évoquer 'l'altération du lien conjugal ' ...
Je rapporte les faits de la façon la plus neutre possible.

Donnez-moi le numéro de tél de Valérie Labrousse et que ça saute !

Donnez-moi le numéro de tél de Valérie Labrousse et que ça saute !

Assez régulièrement des personnes ayant des problèmes de tutelle nous téléphonent pour obtenir les coordonnées de Valérie Labrousse...
 " Je suis dans une merde noire à cause de la tutrice ! Il faut absolument que vous me donniez les coordonnées de Valérie Labrousse "
Alors avis aux populations
1° Je n'ai pas les coordonnées personnelles de Valérie Labrousse

2° Les aurais-je que bien évidemment je ne les communiquerais pas à n'importe qui !
 Je trouve ça extrêmement sans-gêne de demander à une Association de communiquer le numéro tél de telle ou telle personne... Ces gens là aimeraient ils qu'on communique leurs propres coordonnées à qui que ce soit ?

3° Après la sortie de son livre " Les Dépossédés " Valérie Labrousse a été extrêmement sollicitée qui la tannaient avec leurs problèmes de tutelle.   Il semblerait qu'elle ait fini par en avoir un peu ras le bol . Au bout de huit ans d'enquête sur ce sujet pas forcément rigolo  rigolo elle a eu envie de changer d'air, ce que personnellement je comprends assez bien.
Elle expliquait aux gens que, selon elle, il aurait fallu que ces personnes se prennent un peu en mains elles mêmes et créent  des Associations ou des Collectifs, ses conseils ont hélas été peu suivis.
 J'ai discuté il y a quelques ois avec deux avocats qui ont travaillé avec elle lorsqu'elle écrvait son livre et qui m'ont confirmé ce que m'avaient dit d'autres personnes qui la connaissaient  à savoir qu'elle n'a pas envie de tourner autour du sujet des tutelles ad vitam eternam...
4°  Donc merci de ne pas nous téléphoner pour avoir ses coordonnées, merci de votre compréhension


dimanche 7 janvier 2018

Le Bureau des avocats tutelle du Palais de Justice de Paris...

Compte rendu  de notre contact avec le bureau tutelles du Palais de Justice

 Beaucoup d'entre vous le savent déjà  mais peut être pas tout le monde donc je précise qu'il existe au Palais de Justice de Paris, un bureau des avocats tutelle.
On y donne des consultations sans rendez-vous et gratuites.
Que valent ces consultations ?
Ben ...  bon disons qu'elles sont gratuites...
Vendredi nous y sommes allées avec Christine A et d'autres adhérents d'ADVT .
L'idée était de nous présenter en tant qu'Association de Défense des Victimes des Tutelles.
L'avocate qui nous a reçus nous a écoutés avec beaucoup d'indifférence, je pensais qu'elle aurait pu relayer notre existence auprès des personnes qui ont des problèmes de tutelle mais je crois qu'elle ne le fera pas.
Les avocats " tutelle "  sont pour la plupart pro-tutelle
1° Parce qu'ils savent parfaitement que les tuteurs sont très très très protégés et que dans 90/% des cas ils sont impunis pour les dégâts qu'ils causent.
2° Parce qu'ils n'ont aucun intérêt à ce que le problème des tutelles s'améliore, tant que c'est le bordel ils ont des clients..
Je précise d'ailleurs que quand j'ai organisé la première AG de l'Association, en octobre dernier, j'avais envoyé des invitations à tous les avocats tutelle de la région parisienne
non seulement  ils ne sont pas venus mais aucun n'a eu la correction de me répondre ou même d'envoyer un accusé de réception ...

samedi 6 janvier 2018

Maltraitance psychiatrique et tutélaire : le cas Nathalie



Maltraitance psychiatraique et tutélaire : le cas Nathalie




 Nom du ou des contributeurs : M’hamed EL Yagoubi

Contexte de récupération de la situation (issue d’expérience personnelle, professionnelle, d’une étude/recherche) : Cette situation est tirée d’une expérience personnelle

Petit résumé de la situation : Cette situation décrit la façon dont l’entourage proche a vécu différents évènements avant la mort de Nathalie (en 2014) qui avait un suivi psychiatrique. L’entourage proche dénonce la nature des relations avec certaines institutions et l’application de certaines mesures dont une mesure de curatelle renforcée et une hospitalisation d’office.

Mots clés :

Soins – Protection – Accompagnement – Alerte – Écoute – Ignorance – Traumatisme – Psychiatrie – Hospitalisation sans consentement – Témoignage – Maltraitance – Dépossession – Faire-face – Silence – Sécurité – Traitement – ignorance - Démarche

Présentation de la situation : il est proposé que les différents protagonistes de la situation soient nommés par des noms d’emprunts

Nathalie née en 1970. Morte en 2014 après de longues années de souffrance. Cause : «Défaillance du ou des contributeurs : M’hamed EL Yagoubi

Contexte de récupération de la situation (issue d’expérience personnelle, professionnelle, d’une étude/recherche) : Cette situation est tirée d’une expérience personnelle

Petit résumé de la situation : Cette situation décrit la façon dont l’entourage proche a vécu différents évènements avant la mort de Nathalie (en 2014) qui avait un suivi psychiatrique. L’entourage proche dénonce la nature des relations avec certaines institutions et l’application de certaines mesures dont une mesure de curatelle renforcée et une hospitalisation d’office.

Mots clés :

Soins – Protection – Accompagnement – Alerte – Écoute – Ignorance – Traumatisme – Psychiatrie – Hospitalisation sans consentement – Témoignage – Maltraitance – Dépossession – Faire-face – Silence – Sécurité – Traitement – ignorance - Démarche

Présentation de la situation : il est proposé que les différents protagonistes de la situation soient nommés par des noms d’emprunts

Nathalie née en 1970. Morte en 2014 après de longues années de souffrance. Cause : «Défaillance du ou des contributeurs : M’hamed EL Yagoubi

Contexte de récupération de la situation (issue d’expérience personnelle, professionnelle, d’une étude/recherche) : Cette situation est tirée d’une expérience personnelle

Petit résumé de la situation : Cette situation décrit la façon dont l’entourage proche a vécu différents évènements avant la mort de Nathalie (en 2014) qui avait un suivi psychiatrique. L’entourage proche dénonce la nature des relations avec certaines institutions et l’application de certaines mesures dont une mesure de curatelle renforcée et une hospitalisation d’office.

Mots clés :

Soins – Protection – Accompagnement – Alerte – Écoute – Ignorance – Traumatisme – Psychiatrie – Hospitalisation sans consentement – Témoignage – Maltraitance – Dépossession – Faire-face – Silence – Sécurité – Traitement – ignorance - Démarche

Présentation de la situation : il est proposé que les différents protagonistes de la situation soient nommés par des noms d’emprunts

Nathalie née en 1970. Morte en 2014 après de longues années de souffrance. Cause : «Défaillance légale 3 jours après sa mort. Laissant derrière elle son enfant et ses témoignages en manuscrit.

1 - Victime d'un traitement psychiatrique dangereux et mortel dans son dosage à longue durée sans aucune modification pour atténuer les effets secondaires dévastateurs.

2- Traumatisée par l'enlèvement brutal de son enfant par le juge avec la complicité de la psychiatre juste après l'accouchement le 30 mars 2010. Elle ne l’a jamais vu en dépit des multiples démarches conventionnelles.

3 - Mise sous curatelle renforcée suite à une ordonnance d’avril 2010, alors qu’elle était toujours en hospitalisation.

4 - Éjection de l'hôpital psychiatrique en avril 2010 par la psychiatre sans son enfant et sans aucun centime en dépit du courrier adressé à la même psychiatre le 23 avril 2010 dans lequel des informations lui ont été communiquées pour mieux tenir compte de ses conditions fondamentales

5 - Dépossédée de ses allocations par les mandataires déléguées du service juridique de la protection des majeurs. Plusieurs courriers adressés aux services concernés : courrier du 04 juin 2010 au service social de l'hôpital sans compter des appels téléphoniques et des déplacements directs. Des dizaines de courriers également adressés à l'association mandataire et surtout à l'antenne locale. Des courriers adressés au service des juges des tutelles du Tribunal d’Instance ; Le dernier en octobre 2013, juste trois mois et demi avant sa destruction en janvier 2014.

6 - Hospitalisation d'office (arrêté préfectoral suite à une pétition mensongère d'une partie du voisinage aux comportements malveillants contaminés par l'effet du communautarisme, abusant

Document préparatoire de la conférence Confcap 2017 – « Les droits des personnes à l’épreuve des contraintes légales », 18-19-20 décembre 2017, Paris

6

http://confcap2017.wordpress.com

de sa vulnérabilité.

7 - Des soins imposés au CMP dès sa sortie en janvier 2011 jusqu'à sa destruction en 2014 à l'âge de 43 ans. Le même traitement psychiatrique médicamenteux avec surdosage.

Questionnements et pistes d’analyse suscités par la situation

- Le cas de Nathalie s'inscrit dans une signification globale de la maltraitance dans le monde psychiatrique et tutélaire.

- Nathalie a été victime de la maltraitance psychiatrique médicamenteuse et de l'abus du système de curatelle.

- Elle aurait été sauvée si les services concernés avaient pris en compte une petite partie des nombreux rapports d'alerte et de signalement communiqués par son proche et compagnon. Aucune écoute.

- La définition de ce fait social et institutionnel est bien explicité ici par l'Ansem et le Conseil de l'Europe (1987) : « La définition de la maltraitance retenue par l’Anesm est celle du Conseil de l’Europe de 1987 : Une violence se caractérisant « par tout acte ou omission commis par une personne s’il porte atteinte à la vie, à l’intégrité corporelle ou psychique ou à la liberté d’une autre personne, ou compromet gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière. »

- Une mise violente à la rue sans aucune ressource et sans aucun accompagnement et suivi

- Il n'était pas étonnant de constater des effets désastreux de la conjonction de la brutalité psychiatrique avec l'absence de soutien matériel et de suivi social avant d'avoir des informations sur la mesure de curatelle à son insu.

- La psychiatre l'éjecta de l'hôpital en avril 2010 dans un état indescriptible, sans se soucier de son état physique ni de ses ressources et de ses besoins matériels. En effet, lors de son éjection, l'action est exacte, Nathalie non seulement se trouvait dans un état mental et psychologique grave dû à la privation de son enfant mais de surcroît, ses allocations avait été coupées pour payer l'hôpital avec l'appui des juges de tutelle.

- La désignation d'une curatrice opérant dans le cadre d'une association suite à une ordonnance dans le cadre de ce qu'on appelle «le dispositif de la protection judiciaire des majeurs», n'avait pas amélioré sa situation matérielle, bien au contraire. Et pourtant, la psychiatre avait été bien informée par courrier directement sur son état social et financier sans compter des appels téléphoniques quotidiens à son service.

Cette mesure l'a totalement dépossédé d'une façon encore plus grave de celle qui est décrite dans le livre de Valérie Labrousse (2014) : «LES DEPOSSEDES, Enquête sur la mafia des tutelles, éditions Du Moment». Un véritable dispositif d'affaiblissement et d'appauvrissement extrême des vulnérables. Non seulement ce qu'elle avait écrit était vrai, mais c'est du présent et du réel dans ses détails les plus édifiants. Cette auteure a entrepris une initiative courageuse et audacieuse en dépit des conséquences personnelles et professionnelles et des réactions violentes des acteurs concernés.

Document préparatoire de la conférence Confcap 2017 – « Les droits des personnes à l’épreuve des contraintes légales », 18-19-20 décembre 2017, Paris

7

http://confcap2017.wordpress.com

1) L'urgence d'inverser le paradigme existant dans la relation soignant-patient.

2) L'écoute active du patient et ses proches

3) Séparation entre le pouvoir psychiatrique et le pouvoir judiciaire

4) Prise en compte de l'expérience du patient dans la gestion de son état de santé et son potentiel dans l'affranchissement des contraintes objectives et subjectives.

5) Contextualisation et articulation des dimensions sociales et écologiques dans la perception et la relation thérapeutique. Une véritable invention stratégique et alternative.

6) Mettre fin au fonctionnement du système de tutelle et curatelle dans ses formes actuelles. Ce ne sont pas des mesures de protection mais des mesures qui entravent la liberté. Voir les observations préliminaires de la Rapporteure Spéciale de CDPH-ONU, publié le 13 octobre 2017.

7) Réintroduire le droit de manière explicite dans le secteur psychiatrique et lutter pour le faire valoir aux usagers.

8) Abolition des hospitalisations sous contraintes et toutes les formes de contention au nom des principes des droits de l'homme.

Ce sont des éléments simples et plus simples que le simple. Malheureusement, aucun d'eux n'aura de chance d'aboutir dans cette société prise en tenaille par les scies d'une idéologie glaciale qui niche partout dans tous les étages des institutions et le labyrinthe du paradigme des sciences sociales et humaines, qui n'ont même pas une autonomie si minime qu’elle soit pour s'affranchir de la tutelle de cette idéologie et renouer avec leurs sémantiques fondatrices de leur légitimité.

Le cas de Nathalie a été un véritable apprentissage et un acte de connaître qu'il n'est pas un cas isolé. Il s'inscrit dans une signification globale d'une inhumanité grandissante érigée en modernité et en une rationalité qui par leurs pesanteurs scientistes masquent des pratiques gestionnaires mortifères pour servir un système de norme lui-même conducteur des boucles systémiques conservatrices d'un ordre oppressif et nivélateur.

A quoi servent des centaines des conférences, des colloques et des rencontres scientifiques ou militants autour des problématiques psychiatriques et du handicap psycho-social tant que la société elle-même demeure dans sa majorité indifférente et insensible ?



vendredi 5 janvier 2018

Bienvenue à Nathalie Richard et longue vie à son association contre les abus tutélaires

Bienvenue à Nathalie Richard qui a rejoint hier le groupe UDAF sandales, dérives et mafia.

Il y a quelques mois Nathalie Richard et Philippe ont créé une Association de Défense des Victimes des Tutelles en région Loire 

Je les en félicite, critiquer et pleurnicher dans son coin sur le système des Tutelles ne sert strictement à rien.  Il faut agir ! 

" Nous soussignés, Philippe NERI, Josiane THIOLLIER, Nathalie RICHARD, certifions avoir pour projet de créer une association qui s'intitulerait ABUS TUTELAIRE ACTION LOIRE / RHONE ALPES AUVERGNE.
Les démarches sont déjà bien entamées et nous avons interpellés la presse qui à pris notre témoignage en considération
 
Nous espérons dénoncer, mobiliser, protéger, aider, accompagner, les personnes qui rencontrent ces difficultés aupres de leurs organismes tutelaires. " 
Nathalie et Philippe sont déterminés, ils sont dynamiques et énergiques 
 _ Ils ont contacté leur député qui a ordonné un audit Udaf
- Ils ont receuilli de nx témoignages 
J'espère que l'exemple de Nathalie et de Richard sera largement suivi et que d'autres assocaitions se créront en région. 
Dans l'idéal je pense qu'il devrait y avoir au minimum 4 associations par exemple une au Nord, une au Sud, une à l'Est et une à l'Ouest.
Natahlie Richar est maintenant membre de ce groupe UDAF  n'hésitez pas à la contacter


 

jeudi 4 janvier 2018

Comment un tuteur détruit psychiquement un protégé


Comment un tuteur détruit psychiquement un " protégé "



J'ai lu à peu près tout ce qu'on peut lire sur le sujet des tutelles.




L'opus de Philippe.b.y. Kie " Je " est une chose est à mon humble avis ce que l'on peut lire de plus intelligent et de plus profond sur le sujet.


En voici ci-dessous un bref passage, j'espère que cela vous donnera envie de lire le texte en entier et de le faire connaître autour de vous ...

" Comment le tuteur détruit-il psychiquement un individu ? C’est simple, il procède en deux temps :

1) Le cadre :

- Il suffit qu’il lui soit livré pieds et poings liés,

- sans possibilité de fuir ou se défendre,

- qu’il dépende en tout de son bon vouloir,

- qu’il soit isolé dans la vie et ne bénéficie d’aucun soutien extérieur (« Le harcèlement moral est une pathologie de la solitude ». M.-F. Hirigoyen).

De la sorte le tuteur peut-il l’incarcérer dans un in-pace mental aussi sûrement que s’il était derrière les barreaux de la plus solide des cages. Une prison qui présente l’avantage de ne pas se voir.

2) Les moyens :

- « On » lui supprime ses libertés fondamentales,

- « on » le coupe de toute information,

- « on » refuse de communiquer avec lui,

- « on » lui interdit de s’exprimer,

- « on » lui dénie la possibilité de penser,

- « on » fait comme s’il n’existait pas,

- « on » le dépouille de son identité, de son humanité,

- « on » le réduit à l’état de chose, avec un statut comparable à celui d’un esclave, d’un bibelot ou d’un chien, sans plus de latitude qu’eux.

Voyons ce qu’écrit M.-F. Hirigoyen (psychiatre) dans « Malaise dans le travail » : « Quand on est victime d’une agression contre laquelle on n’a pas les moyens psychiques de lutter, il peut y avoir accentuation de traits de caractère préalables ou apparition de troubles psychiatriques. Il s’agit d’une véritable aliénation, au sens où une personne est dépossédée d’elle-même, où elle devient étrangère à elle-même. […] Quand le but de l’agression est de détruire l’autre, de le priver de son identité, on n’a, pour se protéger, que deux solutions, se dédoubler, ce que les psychiatres appellent la dissociation, ou renoncer à son identité.

Ces événements provoquent une rupture, plus rien ne sera jamais pareil. On en ressort changé. »

Mais nul besoin d’être psychiatre pour saisir les prolongements psychotraumatiques d’un pareil traitement. Par conséquent, si « on » ne le comprend pas c’est qu’« on » veut ne pas le comprendre. C’est intentionnellement qu’on dresse autour de nous (les « protégés » dans leur ensemble) un réseau de pseudo-communication dont la fonction est de nous contraindre à la résignation. Que cela puisse provoquer chez nous un syndrome de dissociation, qu’est-ce qu’on en a à faire ? Les tuteurs et autres organismes de tutelle-curatelle œuvrent sous couvert de la Loi, pourquoi se gêneraient-ils ?



















mardi 2 janvier 2018

Quand la tutelle rend fou

 Quand la tutelle rend fou

Il existe des tutelles qui ne sont pas conflictuelles : par exemple quand le " protégé" est complètement à l'Ouest, dans un coma profond ou atteint d'un Alzheimer avancé ..
.
Il existe aussi, soyons honnêtes, des tuteurs/curateurs qui font correctement le job - un job qui n'est ni facile ni correctement rémunéré, il faut avoir l'objectivité de le reconnaître.

Mais dans des dizaines de milliers de cas la tutelle cause beaucoup plus de dégâts dans la vie des protégés qu'elle ne leur rend de services.

Et psychologiquement  c'est extrême perturbant pour le cerveau humain, voir quelqu'un qui est payé pour vous rendre un service et qui, dans les faits, vous pourrit la vie, c'est très perturbant pour le cerveau et cela peut générer des maladies mentales.

La " maladie mentale " est souvent le prétexte pour  imposer une mesure de protection juridique,  mais cette mesure est appliquée de façon si folle qu'elle vous rend fou.

 Dans les milieux de la tutelle tout le monde est au courant, mais personne n'agit... Mélange de flemme, de bêtise, d'incompétence et de sordides intérêts financiers...
C'est un peu comme si un médecin, tout en sachant que les effets secondaires de tel ou tel médicament sont supérieurs à ses bénéfices continuait de l'administrer...

L'Association vous souhaite une bonne année 2018 !



ISA se joint à moi pour vous souhaiter une bonne année 2018 au nom de l'Association de Défense des Victimes des Tutelles.

Bonne année aux adhérents d'ADVT et aussi Bonne année aux tuteurs/curateurs qui font correctement le job - il y en a - si si je vous assure il y en a.

Mais je souhaite du fond du coeur que tous les tuteurs/curateurs/Juges des Tutelles qui maltraitent , négligent et spolient des vulnérables au nom d'un système qui se prétend hypocritement de ' protection ' paient bientôt pout tous les dégâts qu'ils commettent depuis des décennies dans les vies de leurs " protégés".

En décembre dernier trois" protégés "sont décédés et leur mort est incontestablement liée à une tutelle ou à une curatelle qui était INVIVABLE au sens premier du terme : Francis Vernel s'est suicidé le 24 novembre à l'âge de 24 ans, Michel Bouguin a été retrouvé mort chez lui dans des circonstances qui n'ont toujours pas été élucidées , et il y a bien sûr ce monsieur qui s'est immolé par le feu devant l'Hôtel de Ville de Brezonville.

Je suis sûre que leurs associations tutélaires respectives n'ont pas eu une suele pensée pour eux au soir du réveillon, mais nous, nous ne les oublierons jamais , nous relaierons leurs messages sur les blogs et nous ferons tout pour que de tels drames ne se répètent pas.

Il serait qouhaitable que la Ministre de la Justice Nicole Belloubet tienne les engagements qu'elle a pris en faisant ouvrir une enquête sur l'absence de contrôle des tuteurs, sion, il se pourrait bien que 2018 soit une année chaude !

lundi 1 janvier 2018

Méfiez-vous des signalements au Juge des des tutelles par des sociétés de service aux personnes âgées !

Méfiez-vous des signalements au Juge des  des tutelles par des sociétés de service aux personnes âgées et surtout de Vivr'AG à  La Varenne !
...
Lorsqu'ils ont pris de l'âge mes parents ont fait appel à une société de services aux personnes âgées, la société Vivr'AG à Saint-Maur des Fossés_ La Varenne saint-hiaire,  mais , les pratiques  de cette société les ont choqués et  finalement en octobre 2012 mes parents sont entrés en maison de retraite et n'ont donc plus eu recours aux services de Vivr'AG.
Or, en octobre 2013, donc après la mort de mon père, qui est décédé en septembre 2013 j'ai trouvé dans la chambre de ma mère des factures à elle adressées par cette société Vivr'AG
 Or, d'une part  ces services à domicile ne pouvaient exister dans la réalité puisque ma mère était en maison de retraite, et deuxièmement il était facile de présenter n'importe quelle facture à ma mère qui âgée de 98 ans n'avait plus sa tête...
J'ai alors tenté de joindre la Directrice de Vivr'AG, Madame Bouffaut Evelyne au téléphone , bien évidemment  sa secrétaire n'a jamais voulu me la passer.
Alors hop  je suis allée faire un scandale dans les locaux de Vivr'AG , 18, avenue de Chanzy, La Varenne Saint-Hilaire  94100 en disant qu'il est minable de facturer des prestations fantômes à des personnes âgées qui n'ont plus leur tête.

Et j'ai evoyé une lettre en RAR à Madame Bouffault la priant de bien vouloir cesser immédiatement ces pratiques honteuses.
 Madame Bouffaut m'a alors fait parvenir le courrier suivant : 




Madame Bouffaut savait que mes parents avaient des biens,
Les  sociétés de   services aux personnes âgées repèrent les personnes  âgées qui ont des biens  , s'arrangent pour diffamer les enfants s'il y en a  auprès du Juge et du Procureur de la République afin qu'il y a  ait une tutelle " extérieure "  donc magouilles entre la société et le tuteur.
Il y a d'ailleurs un an j'ai surpris Madame Bouffaut sur un groupe FB de Saint-Maur des Fossés en train  d'expliquer aux internautes  qu'elle savait s'y prendre  pour les procédures de mise sous tutelle !!!!  J'ai bien sûr fait des copies d'écran de cette conversation  très très instructive ! 
Il y a un an j'ai publié tout ça sur mon site,  folle furieuse Madame Bouffaut  m'a menacée de m'attaquer en justice !
 Le problème  pour elle c'est que j'ai toutes les preuves  et qu'elle le sait très bien ! 
Bref dans ce pays on est revenu aux bonnes méthodes de l'occupation : la délation la dénociation  la diffamation la plus dégueulasse, la plus basse et la plus immonde  pour le fric 
Madame Bouffaut comment pouvez vous vous regarder  dans la glace ?  Vous êtes abjecte.
 Si vous voulez en savoir plus sur Vivr AG  lisez les avis google : ultra négatifs sauf celui  de Madame Bouffaut qui a le culot de se foutre elle même des étoiles, pitoyable